< >
OPÉRATION LAKAZ LERWA LION : Début de l’interrogatoire de Navin Ramgoolam

Les premières questions du Central CID à l’ancien Premier ministre devraient être axées sur le “Cover-Up” de l’agression au campement de Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011

PRIVATE NOTICE QUESTION : SAJ confirme l’affidavit accablant

Le PM contredit Roshi Bhadain, qui avait allégué que le groupe Le Mauricien et un de ses journalistes avait été victime de manipulation dans la publication des détails de la soirée du 16 au 17 février dans l’appartement de l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, à Quatre-Bornes

PRIVATE NOTICE QUESTION : SAJ confirme l’affidavit accablant

Le PM contredit Roshi Bhadain, qui avait allégué que le groupe Le Mauricien et un de ses journalistes avait été victime de manipulation dans la publication des détails de la soirée du 16 au 17 février dans l’appartement de l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, à Quatre-Bornes

STATE LAND SAGA : Le SCE Oozeer sous le coup d’une inculpation

Le bras droit de l’ancien ministre des Terres Abu Kasenally fait face à deux charges sous la POCA, Public official using his office for gratification et Influencing public official

STATE LAND SAGA : Abu Kasenally entendu sur Sungkur et Tarisa

Aucune trace de la demande de State Land de Sungkur au ministère des Terres

Opinions

Lot kote La Rivier Tanie
Li dimann mwa ki mo fer la
Pena gransoz dan mo panie
Diri rasion pou mo mama

On ne cessera de le dire ou de le découvrir avec encore plus de stupeur : à part les énormes fissures de l’autoroute Terre Rouge- Verdun, le verdict...

C’est à partir de 2006 que la possibilité que Maurice “cède” Agaléga à l’Inde, dans le cadre d’un accord bilat...

C’est vrai qu’il donnait l’impression d’en faire parfois un peu trop et qu’il s’immisçait souvent dans des débats qui...

La décision du conseil des ministres de placer le bureau du DPP sous l’administration du bureau de l’Attorney General, dont le Supervising Officer est le...

Scope

Un sourire resplendissant, un naturel irréprochable, une détermination remarquable… Béatrice Bijoux Bellepeau est une vraie boule d’énergie. Elle est l’image même de la femme moderne. Celle qui s’affirme, qui se lance, qui ose, qui sait ce qu’elle veut et qui se donne les moyens d’y parvenir. Ce ne sont certainement pas ses divers rôles (mère, épouse, chef d’entreprise, créatrice de vêtements) qui font barrage à ses ambitions.
Rencontre avec une femme qui se bat avec confiance pour ce qu’elle aime.

Il était environ 5h. Un pied suspendu du lit, la tête enfouie dans quatre oreillers mous, je réfléchissais… Je pensais à mon job title. Déjà...

Il est l’un des prodiges de la musique issus de l’Atelier Mo’Zar. Héritier de la vision de José Thérèse, Giovani Lionel Emile vole de ses propres...

25 fév 2015

On aurait peut-être souhaité un peu plus de folie dans l’échange. Mais cela a quand même été un grand moment lorsque les Clarisse Sisters ont gentiment toisé Menwar sur la scène du Baz’Art. D’un côté, le maître, ses dreads volants, ses savates, sa baguette et sa ravanne. De l’autre, la classe innée des sœurs, dont les voix soul jazzy renvoient sans le moindre complexe aux grands standards. Deux styles, deux mondes, une ouverture commune sur la musique pour faire le trait d’union. Sizann peut swinguer.

Produit par l’Association Amadeus et créé par Lydie Géraud (directrice artistique), Li Té Ve War est un spectacle réunionnais sur le métissage. Après un grand succès dans son île d’origine et en France en 2014, le projet sera présenté le 28 mars aux Mauriciens, avec la collaboration d’Amadeus et Live N Direk Entertainment.

Unique centre prenant en charge les femmes touchées par la drogue et la prostitution, Chrysalide fête ses dix ans. Cinq cents femmes comptant parmi les plus vulnérables de la société y sont passées. Quelques-unes s’y sont mues en beaux papillons. Les responsables du centre ont compris qu’il leur faut constamment se réinventer face à la complexité du problème.

Ce jeudi 5 mars, dans le local du centre Étoile d’Espérance à Quatre-Bornes, les résidentes du centre, les ex-alcooliques, les parents et les éducatrices se réuniront pour la cérémonie de remise de pins aux abstinentes. Lors de l’événement, une dizaine de femmes se verront “récompenser” pour leur volonté et leur courage d’être parvenues à sortir des griffes de l’alcool.

La première édition de Mauritius Rising Up se tiendra le vendredi 6 mars à partir de 16h au Caudan Waterfront. Cette plate-forme musicale est un événement étroitement lié à la campagne V-Day, introduite à Maurice avec la production de la pièce Les Monologues du Vagin. À la tête de ce projet : Maëva Veerapen, Vinaya Burrel-Sungkur et Anne-Lise Violette. Cette rencontre placée sous le thème de l’art et de l’activisme a pour objectif de célébrer la femme et de dire stop aux violences. Plusieurs artistes locaux ont déjà confirmé leur participation.

Que signifie être libérée, aujourd’hui ? Quelques réponses fusent : une femme indépendante qui est libre d’assumer ses choix, qui est heureuse et épanouie… Pour en savoir un peu plus, nous avons interrogé une chef d’entreprise, une artiste, une chanteuse et une mère célibataire, pour qu’elles nous relatent leur parcours. Une route semée d’embûches qui ne les ont pas détournées de leur objectif.

TurfProgramme & Résultats

À peine installé vendredi soir au sortir de l’assemblée générale élective annuelle du Mauritius Turf Club, le nouveau conseil d’administration a eu sa première réunion de travail hier. La bande à Jeenarain Soobagrah s’attarde sur le business plan du nouvel entraîneur Simon Jones avant de lui octroyer une écurie.

Pour la première fois en plus de 200 ans d’existence, le Mauritius Turf Club a tenu une assemblée générale qui restera dans les annales. Certains vous diront que...

Les urnes ont tenu en haleine jusqu’au bout les membres présents lors de l’assemblée générale élective du Mauritius Turf Club qui s’est tenue...

06 déc 2014

Aucun doute n’est possible…l’équipe dirigeante du MTC, avec en tête de liste, Gilbert Merven a fait élire ses deux candidats comme administrateurs lors de l’assemblée générale élective tenue vendredi après-midi. Pierre de Chasteigner du Mée et Jean Noel Fayolle sont effectivement arrivés en tête de liste avec 252 et 190 voix respectivement. Si la victoire moins large que prévu de Pierre du Mée ne faisait aucun doute, par contre Jean-Noël Fayolle a dû attendre la fin du décompte avant de pouvoir faire la différence dans les dernières foulées grâce aux…proxy, amassés par toute la bande à Gilbert Merven, y compris deux employés du MTC dont l’incontournable vétérinaire en chef… Christian Bourdet. Un parti-pris  que tout autre employé du MTC  qui aurait aidé l'opposition, par exemple,  aurait sans doute payé de son emploi. Mais quand on a la couverture de la rue Madame, tout est possible.

Ils seront finalement huit candidats qui brigueront demain après-midi, lors de l’assemblée générale élective, les deux places d’administrateurs au Mauritius Turf Club laissées vacantes après que le mandat du président Gilbert Merven et de son acolyte Jean-Marc Ulcoq soit arrivé à terme.

Avec la décision du MTC d'éliminer le poste de stable manager et de placer ainsi toutes les écuries sous la responsabilité d'un entraîneur à partir du 1er mars de cette année, et la non-participation de Paul Foo Kune aux derniers examens d'entraîneur qui avaient exceptionnellement été ouverts aux stable managers, il coule de source que l'établissement Foo Kune dont le droit d'opération arrive à terme le 28 février prochain, est appelé à disparaître.

Ils ne sont désormais plus que 10 au lieu de 11 dans les entrées pour la grande course de ce vendredi où sont en jeu deux places au sein du board des administrateurs. Pour l’heure cette course semble avoir déjà un gagnant en la personne de Pierre de Chasteigner du Mée, suivent dans l’ordre soit par Mukesh Balgobin soit le Dr Abudllah Atchia. Certes il faut reconnaître qu’entre les deux derniers nommés, Mukesh Balgobin part avec un léger avantage. Mais au Champ de Mars, il ne faut jamais négliger ce dicton qui dit «gare à la glorieuse incertitude du turf mauricien». Car dans cette joute, même s’il part avec l’étendard de favori, dans une course de ce type tout peut arriver. Y compris de rester bloqué dans les stalls. Nous ne sommes pas encore là, donc attendons les résultats de ce vendredi pour en savoir un peu plus.
Mais ce qui va surtout choquer les membres du MTC dans les jours à venir, c’est sans aucun doute le bilan financier qui a pris tout son temps pour commencer à être circulé. Comme nous le mentionnions dans nos précédentes éditions, le club a perdu quelque Rs 21.7 millions pour l’année financière 2014. A savoir Rs 18.5 millions de pertes avant les impots, Rs 1,9 millions en terme de taxe et Rs 1.3 millions pour les pertes encourues par le laboratoire Quantilab dans lequel le MTC est actionnaire à hauteur de 30%. Toutefois, il est bon de noter que Gilbert Merven présentera des comptes positifs avec des gains exceptionnels de l’ordre de Rs 37 millions. Un chiffre qui représente en fait la vente du laboratoire du MTC.
Il y a un dicton qui dit «on vend ses bijoux de famille pour payer les comptes de la boutique du coin». C’est sans doute ce qu’a fait le board du MTC pour renflouer ses caisses durant la saison financière. Pourtant l’argent de la vente du laboratoire du MTC était censé être consacré uniquement aux dépenses capitales du Club, mais pas pour les affaires courantes. A la question qui est posée: que vendra le MTC cette année pour renflouer encore une fois ses caisses?
En attendant, analysons la situation de chaque candidat de la première course de la saison 2015.

Onze candidats sont encore en liste pour les deux postes d’administrateurs à pourvoir lors des élections qui auront lieu le 27 février prochain pour remplacer le président sortant, Gilbert Merven, et Jean-Marc Ulcoq dont les mandats sont arrivés à terme. Les deux ne se représentent pas et les postulants ont jusqu’au jour du scrutin pour éventuellement se désister.