Opinions

Depuis plus d’une quarantaine d’années,  Amnesty International — parmi d’autres mouvements abolitionnistes — l’affirme :...

Bon alors, cela fait plus de 300 ans que le dodo a disparu. Ils ne vont pas encore venir nous emmerder, les «zécolos», à essayer de faire capoter un...

Dans toute démocratie, comme dans tout autre système politique — allant de l’autoritarisme à la pire des dictatures ! — quand le pouvoir...

Le feuilleton de l’IBA a continué cette semaine avec quelques coups de théâtre. Si,  comme prévu, le contrat du président et des...

Les Mauriciens qui choisiront de participer à des activités de masse pour célébrer la Fête du Travail demain, au lieu de se la couler douce en...

Scope

C’est désormais un rendez-vous incontournable pour ceux qui prennent la vie du bon côté. Et puisque le public a été fidèle au rendez-vous les précédentes fois, Karavann Events remet ça et débarque avec la septième édition de son Festival du Rire. Du 5 au 15 mai les humoristes seront sur la route et en salle pour des sketches, des pièces, des one-man-show et tout ce qui peut faire rire. L’invité principal cette année sera Jean-Marie Bigard, un des humoristes les plus appréciés de France.

Maurice créée à l’image du Paradis, une boutade de Mark Twain à laquelle est articulé un de nos slogans touristiques. Il s’agit d’une phrase...

Coquillages en symbiose, c’est le titre de l’exposition de Said Hossanee qui se tient au showroom d’Allied Motors à Réduit depuis le vendredi 22 avril. Une...

27 avr 2016

Vahina Harel et Zara Currimjee présenteront le lundi 2 mai leur documentaire Vey nou lagon au cinéma Star de Bagatelle. Un court-métrage de 22 minutes pour inciter les Mauriciens à protéger nos lagons et l’utilisation durable des ressources marines. Des projections gratuites seront faites dans quelques villages aux quatre coins de l’île.

La nouvelle star du mash-up, Vidya Iyer, chanteuse née à Chennai mais élevée aux États-Unis, sera en concert ce dimanche 1er mai au J & J Auditorium à Phoenix. Comme le Sanam Band, l’artiste s’est fait un nom grâce à YouTube, où ses chansons ont été vues par des millions de personnes à travers le monde.

C’est une prestation de haute facture qu’a livré Inna samedi au J & J Auditorium à Phoenix. En un peu plus d’une heure, la star roumaine a créé une ambiance de folie devant un public acquis à sa cause. Au préalable, Stéphan Gébert et son Crazy Gang avaient bien fait chauffer l’ambiance.

Samedi, Hans Nayna n’a eu aucun mal à prouver qu’il était bel et bien un chanteur talentueux et surtout aguerri. C’était sur la scène du Conservatoire François Mitterrand à l’occasion du lancement officiel des douze titres figurant sur son premier album solo Music for Soul. Émotion, partage et confidences ont été au rendez-vous de ce showcase exceptionnel. Du grand standing offert par un passionné dont l’âme musicale s’annonce sous de meilleurs auspices.

Un nouveau single électro mystique remet Alchemia sur la voie de la lumière. Tokyo Haze est la suite de l’album Mandala que nous présentions l’année dernière. La dernière création du duo de Vacoas a rejoint son autre succès, Warriors of Light, sur la scène internationale.

Dagger Killa revient. Accompagné de quelques membres du groupe Fusional Mind, il sera en concert à Flic en Flac le 29 avril. Chanteur d’OSB qui a contribué à l’éclosion du mouvement hip-hop à Maurice, Pascal Ferdinand débarque avec ses nouveaux titres et ses grands classiques. Ce projet annonce la sortie prochaine de son album.

TurfProgramme & Résultats

Après son brillant parcours 2015 qui l’a vu remporter quatre victoires et autant d’accessits en huit sorties, Hillbrow est celui qui offre les meilleures garanties dans cette C4 scindée en deux après l’annulation du sprint prévu pour la C6 sur 1365m. Après que les entourages de Chinese Gold et Lucky Valentine leur eurent préféré la quatrième épreuve, les feux semblent au vert pour que le petit champion de Jean-Michel Henry débute sa campagne 2016 du bon pied.

Contrairement aux années précédentes, l’entraînement Patrick Merven a dû attendre cinq longues journées avant de démarrer son compteur 2016. C...

Le jockey champion 2015 a écrit une autre belle page de son aventure mauricienne samedi dernier en enregistrant sa 100e victoire depuis qu’il exerce sur notre turf. Et c’est...

28 avr 2016

Le public turfiste s’attendait que Gilbert Rousset domine les débats dès le début de la saison. Or, tel n’a pas été le cas. Mais, l’assistant entraineur, Soodesh Seesurrun, estime que son établissement s’est bien tiré d’affaire et a même mieux fait qu’en 2015 où il n’avait ramené que trois victoires après cinq journées contre cinq pour le présent exercice.

Les jockeys étrangers n’ont pas fait de cadeau à leurs homologues mauriciens samedi dernier en s’adjugeant sept des huit épreuves au programme. À eux deux, Derreck David et Donavan Mansour ont fait main basse sur six épreuves, chacun mettant à son actif un triplé.  Si le premier nommé est habitué à pareille fête, c’est la première fois que “DonMan” réalise le coup du chapeau à Maurice. Dans l’entretien qu’il nous accorde, il revient sur cette fructueuse journée et nous parle, en autres, de l’ambiance au sein de l’entraînement Rameshwar Gujadhur.

La double suspension de Nishal Teeha (12 semaines) et les autres sanctions infligées par les commissaires à l’issue de la quatrième journée n’ont visiblement pas été assez dissuasives pour les jockeys en action au Champ de Mars samedi dernier. Quatre jockeys ont été suspendus à l’issue de cette journée. Vikram Sola a été le plus lourdement sanctionné avec une mise à pied de cinq semaines après qu’il eut été trouvé coupable ne pas avoir piloté Lake Geneva à la satisfaction des Racing Stewards pour avoir, sans raison apparente, over-restrained sa monture, offrant ainsi un soft lead au futur gagnant, le très joué Captain Magpie.

Vive les vacances !
— Éta Ti-Louis, ki position my friend ?
— Dire moi enn coup, manière pé allé, lécourse pas près pour fermé ?

La communauté hippique s’apprête à vivre son premier grand rendez-vous ce samedi avec la tenue de la Duchesse, réservée cette année encore aux coursiers détenant un rating de 40 et plus. La comparaison s’arrête cependant là puisque les protagonistes de cette première classique n’ont pas bénéficié d’une mise en jambes comme ce fut le cas l’année dernière.