Opinions

Pensez-vous que c’est pousser le bouchon trop loin si l’on dit que notre État tolère, pire, reconnaît officiellement la pédophilie ?...

Entre ceux qui participent, en connaissance de cause ou de bonne foi, à la manipulation de l’opinion pour faire craindre la pire des catastrophes à la...

Je voudrais vous faire lire un extrait d’une lettre qui risque de passer inaperçue dans le déluge médiatique qui suit la présentation du...

Le monde est-il devenu fou? Plus une semaine désormais sans que l’on entende parler d’un attentat meurtrier lié à ou revendiqué par le...

Tout au long de sa carrière, Paul Bérenger, le leader historique du MMM et chef de l’opposition, s’est très souvent fait railler pour de grossi...

Scope

C’est une musique joyeuse qui puise ses racines de la diversité culturelle mauricienne pour laisser s’exprimer l’âme du pays. Dans un assortiment d’instruments traditionnels et classiques, Patyatann s’invente une mélodie avec poésie. Les dix titres de Sanpek se complètent, en prenant chacune une identité. L’album, qui sera lancé le 6 août par un concert à Pailles, marquera les esprits et touchera les cœurs.

Ne perdons pas de temps avec les fantasmes inavoués. Libre à chacun(e) de s’imaginer ou pas une forme phallique aux lèvres assoiffées de coke. Je signale au...

Comme un véritable personnage de roman, Paul-Loup Sulitzer a connu la gloire, la fortune, puis la descente aux enfers et la renaissance. Celui qui a signé des best-sellers vendus...

27 Jul 2016

Celina Jeffery, professeur d’histoire de l’art au Canada, organise une exposition ayant pour titre Edge effects, an Ephemeral Coast, du 29 juillet au 2 août à La Citadelle. Cet événement fait partie d’un projet curatif de recherche visant à conscientiser les populations mondiales au sujet du changement climatique.

Huit chanteurs et groupes, dont deux de La Réunion, participeront au Musique des Îles Festival, qui se tiendra à Villas Caroline, les 5 et 6 août. Des après-midi et des soirées en musique et des activités dans le cadre de l’hôtel de Flic en Flac, qui souhaite en faire un événement annuel.

Le premier Mauritian Rasta Festival s’est déroulé du jeudi 21 au samedi 23 juillet. Alors que les organisateurs font un bilan positif de cette première édition, quelques couacs sont à déplorer, notamment lors du concert de samedi, qui a débuté avec cinq heures de retard. La pluie a également été un élément perturbateur. Les organisateurs déplorent une présence policière, qu’ils jugent “intimidatrice”, dans les parages du concert.

Les amoureux de musique classique indienne et de ghazals ont eu la chance d’apprécier, vendredi dernier, un grand virtuose du sitar. Accompagné par deux jeunes joueurs de tabla très talentueux, Sapan Parag Anjaria et Amit Dutt Choubey, Shujaat Husain Khan a ébloui tous ceux présents au Indira Gandhi Centre for Indian Culture (IGCIC) par son dynamisme, sa subtilité, sa voix limpide, mais aussi son humour.

Pour comprendre d’où vient la détermination de vivre de Soi Yin Lee Soo Lam Koon Fan, il est important de cerner son identité culturelle. Cette immigrante chinoise de 90 ans, digne représentante de la femme hakka, a connu tour à tour la déception, la tristesse, l’exclusion, le désarroi, la pauvreté extrême. Tous ses déboires n’ont jamais eu raison d’elle.

Vulgariser le classique et mobiliser un maximum de personnes, toutes croyances confondues. Cantiamo ! et l’Ensemble 415 conjuguent leurs talents pour offrir aux Mauriciens des concerts de chœur et d’orchestre gratuits, du 5 au 7 août, autour de la fameuse Messe du couronnement de Mozart (KV 317). Le public pourra également se délecter d’œuvres d’autres grands compositeurs, à l’instar de Bach, Handel et Vivaldi.

TurfProgramme & Résultats

La deuxième manche du championnat des 3-ans ayant été annulée pour manque de partants, c’est une épreuve principale réservée aux compétiteurs détenant un rating de 60 ou plus qui sera proposée aux turfistes ce samedi. Une fois n’est pas coutume, ils ne seront que quatre à briguer la victoire après le retrait de Top Jet, mais nous devrions tout de même assister à une belle joute avec la présence de quatre coursiers valables. Nous accorderons toutefois un mince avantage à Everest, qui est toujours à la recherche de sa première victoire 2016.

En attendant la course de préparation pour le Maiden, The Turf Magazine Golden Trophy, qui est prévue la semaine prochaine, la course principale de demain n’a attiré que...

L’apprenti Jameer Allyhosain, qui venait d’ouvrir son compteur au Champ de Mars, n’a pu s’en tirer pour sa monte de Please To Progress. Il a été trouv...

28 Jul 2016

Vinay Naiko n'avait visité le winner's enclosure depuis la victoire de Nordic Warrior lors de la 10e journée, soit le 28 mai 2016. Il avait même perdu sa place de titulaire chez  l'entraîneur Alain Perdrau au profit de Swapneel Rama pour manque de réussite, mais, samedi denier, il s'est rappelé aux bons souvenirs de ses fans et de l'entourage de son établissement en menant from start to finish League Of Legends.

Alors que trois (Schachar-Act Of Valor-Nordic Warrior) de ses quatre partants avaient les faveurs chez les bookies de par leur ligne au départ, c'est finalement League Of Legends, piloté par Vinay Naiko, qui est venu finalement donner le sourire à l'entraîneur Alain Perdrau aussi bien qu'à son entourage.

Revoilà Mark Neisius! En effet, depuis sa victoire avec Mojo G lors de la 11e journée, on n’avait plus revu le Sud-Africain dans le box des vainqueurs. Même si les victoires tombent au compte-gouttes, notre interlocuteur ne s’en inquiète pas outre mesure il est conscient qu’avec l’effectif dont il dispose, il est conscient qu’il ne remportera de courses toutes les semaines.

Vijay Anand Bundhoo s’est rappelé aux bons souvenirs de ses fans samedi dernier en étant à l’origine de la deuxième plus grosse surprise de la saison en menant à bon port Polar Palace dans The Louis Philippe Boullé Cup. Cette victoire viendra à coup sûr mettre un peu de baume au coeur de l’entraînement R. Gujadhur, qui devra se passer des services de son jockey titulaire pour au moins trois semaines.

Il est de ceux les moins connus qui ont occupé le haut du pavé samedi dernier au Champ de Mars. Krishen Chumun aura ouvert les hostilités en conduisant à la victoire Mighty Lion dans une 18e journée hippique dominée par des outsiders. Ce cavalier de 34 ans a surtout fait le bonheur des entraîneurs en Nouvelle Calédonie ces dernières années, avant qu’il ne savoure son tout premier gagnant mauricien à sa cinquième monte en compétition sur notre hippodrome.