Grâce à l'apport de Side Winkers, Virtue n'a pas versé à l'intérieur et a pu reprendre Henry Tudor

La 15e journée a été l’occasion pour Praveen Nagadoo de signer un doublé avec Midnight Messenger et Uncle Frank. Le premier de sa carrière d’entraîneur. Cela lui permet de gagner une place au classement des entraîneurs et doubler Raj Ramdin. Vincent Allet a aussi réalisé le coup de deux par l’entremise des deux favoris Emerald Band et Rob Roy.  La course principale est allée à Virtue qui s’est démarqué dans la ligne droite finale alors que Henry Tudor avait fait l’essentiel dans la partie initiale. Aussi curieux que cela puisse paraître, Virtue n’a pas versé à l’intérieur alors qu’il était complètement à l’extérieur dans l’emballage final. L’apport des Side Winkers doit l’avoir aidé à mieux se comporter. Si Patrick Merven a préféré confirmer la monte à Cédric Ségeon, malgré que ce dernier a monté avec une surcharge d’un kilo. On attendait le départ avec une certaine impatience pour savoir si Henry Tudor allait pouvoir surmonter le handicap de sa ligne. Le challenge est venu de King’s County qui s’est montré plus véloce que prévu. Les 500 premiers mètres ont été couverts à vive allure. On n’a qu’à comparer les temps fractionnés de cette course à celle remportée par Emerald Band pour s’en rendre compte. (11.09-9.87-9.92) contre (11.28-10.15-10.01). Même la course remportée par Rob Roy a été d’un niveau légèrement supérieur (11.23-9.96-9.86). Cette débauche d’énergie a été payée chère dans les derniers mètres. Wall Tag a fait ce qu’il a pu avec la différence de poids entre lui et les chevaux qui l’ont précédé à l’arrivée. Barrack Street a été un peu décevant. Il a donné l’impression de pouvoir revenir, mais dès que Henry Tudor lui a fermé le passage, il n’a pas accéléré. King’s County n’a pu tenir la gageure alors qu’Al Mariachi n’a été qu’un simple figurant, terminant bon dernier.

Le coup de deux de Praveen Nagadoo

La journée avait débuté avec la victoire de l’outsider Midnight Messenger (Rs 2 000) qui est venu coiffer Valerin sur la ligne. Un premier succès pour ce cheval à sa 16e tentative et la joie pour ses propriétaires. Valerin peut s’estimer malheureux dans le sens où il a éprouvé des difficultés pour trouver le passage quand He’s Got Gears a versé quelque peu à l’extérieur en ligne droite. Ce dernier n’a pu imposer sa loi et on pensait néanmoins qu’il allait accélérer, mais tel n’a pas été le cas. Bear Hug aussi n’a pas eu trop de chance. Il a tardé pour trouver le jour quand il s’est infiltré à l’intérieur. La course avait été menée par Philosopher. Le tempo a été d’un bon niveau pour la catégorie, mais, comme il fallait s’y attendre, il n’a pu tenir jusqu’au bout sur le parcours du jour. Doyles, lui, s’est manifesté sur le tard. À 400m de l’arrivée, on s’est dit que c’en était fini de ses chances. Il a toutefois bien terminé en ligne droite. Naizak a mal couru une fois encore. Spun Out était sous pression dans la ligne droite d’en face et n’a rien produit en fin de parcours. Blue Jeans est revenu quelque peu dans les derniers mètres.

Praveen Nagadoo a signé un beau doublé avec Uncle Frank qui a été exact au rendez-vous même si, la victoire a été durement acquise. Le cheval était idéalement placé en troisième position derrière Declarator et Emaar qui avaient emmené le peloton. À 400m de l’arrivée, Uncle Frank (Rakesh Bhaugeerothee) a donné l’impression de ne pouvoir suivre l’accélération des deux chevaux de tête. Mais, il est revenu par la suite pour dominer au but Senor’s Guest. Ce cheval, desservi par une mauvaise ligne, avait opté pour suivre en dernière position. Il a trouvé le passage à l’entrée de la ligne droite pour bien accélérer. Declarator s’est accroché à la troisième place devant Deer Park et Star Of Zeus qui ont terminé dans cet ordre. Emaar a complètement cédé tout comme Jet Path qui avait, lui, couru en épaisseur. Il en a été de même pour Carlton Heights.

Seventh Express qui ouvre son compteur sous la selle de Jean-Roland Boutanive. Le cheval était idéalement placé dans le parcours et a bien négocié les virages. Toutefois, il a quelque peu versé à l’extérieur sous la cravache. Son jockey a pu le redresser et il est parvenu à faire la différence face à Sir Capers qui pensait avoir fait le plus difficile. Ce dernier avait laché son mors dans la course et son jockey a dû le réveiller pour qu’il se remettre au travail. Blunderbuss s’est bien défendu en dépit du fait qu’il a fait l’extérieur durant toute la cours et a aussi été contraint à aborder la dernière courbe en épaisseur. Seven Carat avait mené le peloton. Il n’a pas imposé un train rapide car son cavalier voulait sans doute qu’il conserve suffisamment de ressources. Il s’est bien accroché au début de la ligne droite avant de courber l’échine et terminer quatrième. On s’attendait à mieux de la part de Redwood Valley. Il n’a pas accéléré comme attendu tout comme Slightly Scottish, Right To Tango ou encore Greatfiveeight qui n’a pas progressé avec l’apport des œillères. Delusional, qui avait couru en progrès lors de son dernier engagement, peut avoir trouvé la distance un peu longue pour ses aptitudes.

Le doublé pour le tandem Allet-Sooful

Emerald Band comme attendu. Dark Force s’est montré le plus véloce au départ, mais Dinesh Sooful a insisté pour prendre les devants, chose qu’il a pu faire peu avant la première courbe. La force d’Emerald Band est qu’il est rapide et qu’il possède aussi un joli coup de reins. Il a terminé son parcours en bouclant les derniers 400m en moins de 24s. Selon son entraîneur, le cheval est encore un peu green car il a tendance à regarder sur les côtés en ligne droite. Un signe qu’il possède encore une marge de progrès. Dinesh Sooful a profité de cette monte pour entrer dans le cercle des jockeys qui ont remporté cent victoires au Champ de Mars. Dark Force n’a donc pas à rougir de sa défaite. Son vainqueur était le plus fort et il a donné le meilleur de lui-même. Taranaki, avec l’apport des œillères, a couru proche du peloton de tête et s’est montré plus appliqué. Il faut le revoir sur une distance rallongée. Marula a couru avec le nez au vent durant toute la course et il s’est accroché à la quatrième place. Keiko, cinquième à l’arrivée, devrait être plus à son affaire sur un parcours rallongé. Captain Falcon a été l’ombre de lui-même. A P Strike avait besoin d’une mise en jambes. Zaratos est à revoir sur un plus long parcours alors qu’Arctic Flyer était déjà battu au départ.  Doublé aussi pour Vincent Allet et Dinesh Sooful avec Rob Roy (5e course) qui a fait le bout en bout dans la deuxième épreuve de 990m, après leur victoire avec Emerald Band. Tout s’est joué au départ et Dinesh Sooful a fait usage de la vélocité de son cheval pour lancer la course sur des bases élevées, question de couper l’herbe sous les pieds de ses adversaires. Vision Of Trust que certains pensaient capable de soutenir la comparaison n’a vu que du feu. Il s’est même fait devancer par Maxamore durant le parcours. Ninotto s’était placé à l’extérieur de Vision Of Trust devant Harmonica et Mac ‘N Scar qui était distancé. Le sprint final a été lancé de loin, mais Dinesh Sooful a attendu la ligne droite pour demander à son cheval de produire son effort final. Maxamore a fait illusion l’espace d’un instant à l’intérieur, mais il n’a pu continuer sur le même rythme. Ninotto a tout tenté dans la ligne droite finale. Il a repris un peu de terrain avant de venir échouer sur l’arrière main du vainqueur. Harmonica a terminé sur une plaisante note. Il est d’ailleurs le meilleur finisseur de la course et sa deuxième place est encourageante pour l’avenir. Vision Of Trust a cédé en ligne droite et n’a devancé Mac ‘N Scar que d’une demi-longueur. Ce dernier devrait mieux faire la prochaine fois. Petite surprise à l’arrivée de la quatrième course avec le doublé d’Akash Aucharuz qui était associé à Big Voice Jack. Il semblerait qu’il ait tiré profit de son engagement sur 990m pour bien sprinter dans l’emballage final. Il avait la possibilité de mener le peloton, mais son jockey n’a pas insisté pour le commandement, préférant se placer sagement dans le sillage de Stockbridge. Le tempo de la course a été bon, mais on sentait bien que tout allait se jouer dans les 600 derniers mètres. Quand Stockbridge a donné des signes de fatigue, Akash Aucharuz en a profité pour lancer sa monture qui a vite fait le trou. Seattle King n’a pas eu de répondant face à cette accélération et a dû s’avouer vaincu, malgré qu’il soit revenu quelque peu dans les derniers mètres. Romanus, dernier durant toute la course, a terminé sur une plaisante note pour venir prendre la troisième place devant Driver Force qui a, lui, eu une course idéale à la corde, mais qui n’a pu passer la surmultiplié. Captain Gone Wild n’a jamais été dans le coup. Déjà dans la partie initiale, il avait quelques difficultés à suivre le rythme et n’a pu faire sentir sa présence au finish. Divine Connection est reste one paced.  Le dernier mot à Huyssteen dans le sprint de 1365m de la sixième course qui résiste à l’attaque de Mambo Rock. Le point d’interrogation de cette épreuve était si Tripod allait contester le leadership à Badawee. On en a eu la réponse au départ avec la monture de Cédric Ségeon faisant travailler son adversaire dans les premiers mètres. Bye Bye Rocket s’est aussi mis de la partie, mais a mal négocié le premier tournant. La course avait été lancée sur une très bonne base et le train a encore accéléré au début de la descente. Prince Of Persia était alors celui qui était le mieux placé en quatrième position à la corde. Toutefois, ce bon placement allait s’avérer néfaste dans l’emballage final. Il s’est retrouvé derrière Bye Bye Rocket qui n’allait plus et Tripod qui donnait aussi des signes de détresse. Pendant ce temps, Huysteen avait été lancé à l’extérieur pour se retrouver sur la même ligne que Badawee à l’entrée de la ligne droite. Il a continué sur le même rythme alors que Mambo Rock terminait fort à son extérieur, mais pour se contenter de la deuxième place. Prince Of Persia, une fois libéré, a accéléré, mais la défaite était déjà consommée à l’entrée de la ligne droite. Ernie a terminé quatrième.  C’est El Patron qui s’est illustré dans la dernière épreuve. Ils étaient nombreux à penser que Birthday Boy allait se montrer le plus rapide, mais c’est bien le cheval entraîné par Amar Deep Sewdyal qui a mené les opérations. Le plus difficile avait été fait après 300m de course. Mais, il semblerait qu’il a gêné le cheval de Vincent Allet à 600m de l’arrivée quand on a vu Birthday Boy perdre du terrain et revenir sur les autres. El Patron en a profité pour prendre le large et n’a pas été rejoint. Take Off Mode s’est montré meilleur que Straight dans la lutte pour la deuxième place et c’est Icebreaker qui a complété le quarté.

Alvinio Roy : 3 journées de suspension

L’apprenti Alvinio Roy n’oubliera pas de sitôt la 15e journée. Il a écopé d’une mise à pied de 3 journées pour n’avoir pas piloté Vision Of Trust à la satisfaction des Racing Stewards. Ces derniers lui ont reproché d’avoir repris son cheval après environ 40m de course, ce qui a coûté à Vision Trust la deuxième position au profit de Maxamore. L’entraîneur Praveen Nagadoo a souligné qu’il lui avait demandé de solliciter sa monture sur 50m et éventuellement prendre la deuxième position, si Rob Roy se montrait le plus rapide. L’entraîneur a été d’avis que l’apprenti pouvait le faire, mais qu’il a préféré reprendre sa monture. Alvinio Roy a, pour sa part, dit qu’il pensait pouvoir facilement conserver la deuxième position et qu’il n’avait pas intentionnellement repris sa monture. Il a finalement plaidé coupable de la faute qui lui était imputée et a été sanctionné en conséquence. Rehaze Hoolash manquera à l’appel de deux journées de compétition. La faute d’avoir enfreint la règle 161 A (f) des Rules Of Racing. En se rabattant à la corde avec Stockbridge, il a contraint Akash Aucharuz à reprendre son cheval pour ne pas monter sur les postérieurs du représentant de Praveen Nagadoo. Même sanction pour Sunil Bussunt (Valerin) qui, à 100m de l’arrivée de la première course, a gêné Sierra Redwood (Rakesh Bhaugeerothee)