Shehzad Soorabally (en médaillon) dans ses oeuvres en nocturne l’année dernière sur le circuit improvisé de United Docks à Port-Louis

Les amoureux des quatre roues peuvent déjà peaufiner leur préparation, car la septième édition du Red Bull Car Park Drift 2020 se tiendra le 3 octobre sur le parking du stade Anjalay à Belle Vue. Les inscriptions pour cette compétition prendront fin le 1er octobre. À la clé, le vainqueur disputera la phase finale internationale contre les pilotes des autres pays sélectionnés, en avril 2021 en Égypte, aux frais de Red Bull.

Si la pandémie de COVID-19 a longtemps fait planer le doute quant au début ou l’annulation de cette compétition, les organisateurs ont tenu à maintenir l’événement. Toutefois, Red Bull a adopté mondialement un principe de précaution par rapport à la pandémie et évite les grands rassemblements pour les événements que la marque arrive à organiser dans cette situation sanitaire. L’événement du Red Bull Car Park Drift 2020 se tiendra donc à huis clos. Seuls les concurrents, les membres de leur staff technique, les organisateurs et officiels, ainsi que les équipes des médias seront autorisés sur place.

Néanmoins, afin que le public assiste à cet événement qui émerveille la foule chaque année depuis 2014 à Maurice, l’organisateur a opté pour une formule de diffusion live avec des moyens techniques professionnels pendant toute la durée de l’événement le 3 octobre. Les détails de cette diffusion en direct, qui devrait se faire sur différentes plateformes, seront communiqués par la suite. Cette édition se tiendra le jour après l’édition 2019 en nocturne à United Docks à Port-Louis. Rappelons également que les deux premières éditions, en 2014 et 2015, avaient aussi eu lieu de nuit, sur le grand parking du stade Anjalay.

À noter que cette compétition n’est pas jugée au meilleur temps, mais sur la précision du pilotage dans les nombreux obstacles qui sont présents sur le circuit, et sur les aspects spectaculaires du passage de chaque voiture. Les participants devront posséder un permis de conduire et utiliser une voiture à propulsion (roues arrière motrices) ou à quatre roues motrices (excluant les tout-terrains). Les voitures à traction (motorisation sur les roues avant) ne sont pas autorisées dans cette compétition de drift pour des raisons techniques. Les résidents n’ayant pas la nationalité mauricienne peuvent également participer au Red Bull Car Park Drift (Mauritius) mais, en cas de victoire, ils ne pourront représenter la République de Maurice à la finale internationale.

Maurice compte seulement deux champions de Red Bull Car Park Drift Series, chacun ayant remporté la finale nationale trois fois : Emmanuel d’Hotman (2014 à 2016) et Shehzad Soorabally (2017 à 2019).