(Photo by JUSTIN TALLIS / AFP)

Plus de la moitié de la population de l’Angleterre, soit environ 28 millions d’habitants, notamment à Londres, vivent depuis samedi sous de nouvelles restrictions visant à enrayer la propagation du nouveau coronavirus.

Les réunions entre famille et amis de différents foyers sont désormais interdites à l’intérieur, à Londres et dans d’autres zones de l’Angleterre, qui regroupent 11 millions de personnes au total.

La capitale britannique et ces zones rejoignent ainsi d’autres régions qui étaient déjà soumises à ce même type de restrictions après avoir été classées par les autorités au niveau « élevé », deuxième échelon d’un système d’alerte qui en compte trois.

Le serrage de vis est encore plus fort dans la région du Lancashire (nord-ouest), deuxième après Liverpool à être classée dans le niveau d’alerte « très élevé », en raison d’une très forte prévalence du nouveau coronavirus.

Les pubs ne servant pas de repas y sont fermés depuis samedi et les réunions privées sont drastiquement restreintes, les personnes de différents foyers ne pouvant se rencontrer ni à l’intérieur ni à l’extérieur, sauf dans un parc ou sur les plages.

Dans l’ensemble de l’Angleterre, les réunions de plus de six personnes étaient déjà interdites et les pubs et restaurant doivent fermer à 22H00.

La région du Grand Manchester (nord-ouest) risque également de basculer dans le niveau d’alerte le plus élevé, le Premier ministre Boris Johnson ayant menacé vendredi les autorités locales de passer outre leur refus d’y durcir les restrictions.

Le Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d’Europe avec plus de 43.400 morts, subit comme le reste du continent une deuxième vague de contaminations, avec au total près de 690.000 cas positifs.

Privilégiant une stratégie locale, Boris Johnson exclut pour le moment un nouveau confinement général aux conséquences économiques désastreuses, recommandé par ses conseillers scientifiques et réclamé par l’opposition travailliste.

En Irlande du Nord (1,9 million d’habitants), qui comme les autres provinces du pays définit sa propre réponse face à la crise sanitaire, les pubs et restaurants ont fermé vendredi pour un mois, tandis que les vacances scolaires ont été étendues à deux semaines.

Au Pays de Galles, les personnes venant de zones avec une forte prévalence du virus ailleurs dans le pays sont interdites d’entrée depuis vendredi soir.