Le ministre du Transport, Alan Ganoo, a donné l’assurance aux taximen de la capitale qu’aucun permis ne sera délivré aux opérateurs d’autobus pour des “feeder buses” entre la gare Victoria et le Champ-de-Mars durant la période de courses hippiques. C’était lundi après-midi au cours d’une rencontre entre le ministre et les dirigeants de la Taxi Proprietors Union et la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions (FPBOU). Au cours de cette rencontre, il a déclaré que les “feeder buses” dans l’ensemble du pays « ne sont pas soutenables ».

Le ministre du Transport a aussi agréé la requête des taximen pour la mise sur pied d’un Taxi Drivers Welfare Fund. Il a laissé entendre qu’une ébauche d’un projet de loi dans ce sens est déjà prête. Le dossier est maintenant entre les mains du State Law Office, a-t-il déclaré.

Le président de la TPU, Raffick Bhadoor, a demandé au ministre du Transport de venir en aide aux chauffeurs de taxi opérant à l’aéroport et aux taximen en général. Il a demandé au ministre d’intervenir auprès de la Banque de Développement de Maurice pour que les taximen puissent avoir des emprunts au même titre que les petites et moyennes entreprises.

Le président de la FPBOU, Deepak Benydin, a déclaré de son côté que les taximen opérant à l’aéroport de Plaisance font face à d’innombrables difficultés en ce moment. D’une part, ils doivent continuer à payer des frais d’accès à Airport of Mauritius Ltd qui sont de Rs 600 mensuellement et d’autre part, ils ne sont pas en train de travailler pendant au moins six mois. Il a demandé au ministre d’intervenir en leur faveur pour qu’ils ne soient pas concernés par le paiement de ces frais. Il a aussi demandé au ministre de revoir le tarif pour les tests de “fitness” pour les taximen.

Le président de la FPBOU a aussi fait part de la colère des taximen s’agissant de la décision prise par le ministère du Commerce de ne plus autoriser des individuels à importer directement des voitures de l’étranger. « J’ai fait comprendre au ministre qu’une telle décision coûte cher à l’acheteur. Je connais un cas où quelqu’un est passé par une agence pour acheter une voiture. Ce dernier a dû payer Rs 400 000 », a déclaré le président de la FPBOU. Le ministre a affirmé qu’il fera part à son collègue des observations des taximen sur ce dossier. Il a ajouté que suite à la rencontre avec le ministre, la manifestation prévue devant le siège du ministère du Transport « a été mise au frigo ».