Benito Beemal (maillot rouge) a montré les couleurs du VCP sur le Tour de Maurice

Après avoir disparu des pelotons pendant quelques années, le Vélo Club de Pamplemousses (VCP) a retrouvé les routes, avec à sa tête une jeune équipe dirigeante. Pour la campagne à venir, le club nordiste veut s’imposer dans la durée plutôt que d’être un feu de paille en début de saison.

Ludovic Lan Yan On, qui occupe la présidence, dresse un bilan plutôt satisfaisant de la saison passée. Avec quelques podiums, les coureurs du VCP ont fait mieux qu’exister au sein d’un peloton archi dominé par les Flacquois ou les Mokassiens. « Il y a de quoi être satisfait », dit le jeune président du VCP. « On est revenus dans le peloton après avoir été absents pendant au moins quatre ans. C’était l’objectif premier du comité directeur du club et nous sommes fiers d’avoir pu tenir notre engagement. Et sur le plan sportif, nous avons quand même pu tirer notre épingle du jeu », dit-il encore.

Dans le fond, la renaissance du VCP est due en grande partie à l’aide de son sponsor. « On tient d’ailleurs à remercier Steeve Dupré et SD Surveyors Ltd, et tous les autres sponsors pour la confiance qu’ils ont placée en nous. Sans eux, on n’aurait pas pu remettre le club sur pied. »

La performance de Benito Beemal, qui a terminé le Tour de Maurice avec le maillot rouge du coureur le plus combatif, a à la fois surpris et plu à l’état-major du club. « Il a beaucoup progressé. D’ailleurs, il l’a montré en réalisant un très bon Tour de Maurice. » Maintenant qu’on sait quand devrait démarrer la saison 2021, Beemal et ses coéquipiers doivent encore définir leurs objectifs pour l‘année à venir. En effet, les dirigeants du club n’ont pas encore décidé s’ils vont privilégier les résultats sportifs ou s’ils voudront assurer la formation de jeunes coureurs.

« Pour le moment, nous n’en avons pas encore discuté avec les coureurs. Mais je pense que nous irons dans la direction de l’amélioration afin de nous imposer sur la durée », explique encore Ludovic Lan Yan On. Mais tout porte à croire que la poire sera tranchée en deux. « C’est tout un ensemble, en fait. Si nous arrivons à rester compétitifs et à encadrer les jeunes en même temps, nous aurons réussi notre mission. »

D’autant qu’il faudra aussi penser à organiser au moins une épreuve pendant l’année. L’année dernière, le club avait organisé une épreuve à Jin Fei. Une épreuve au succès populaire, en témoigne le nombre d’inscrits à la fun race et aux épreuves ludiques au programme de cette journée. Pour cette année, le souhait du président est de tenir une autre épreuve du genre. « On en discutera avec les sponsors pour connaître leur avis. »

Il faudra aussi que le club procède à quelques recrutements afin d’étoffer son effectif. C’est ainsi que quelques coureurs ont démontré de l’intérêt pour rejoindre le club, alors que les d’autres pistes tendent à aller vers les jeunes issus des centres de formation. « Nous avons d’ailleurs fait une demande à la fédération. Nous attendons les retours pour savoir où en sont les démarches. Nous espérons pouvoir faire venir quelques jeunes pour la saison qui débutera bientôt », conclut Ludovic Lan Yan On.