Le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, a indiqué qu’il est en discussions avec le HRDC pour dispenser des cours de formation à l’intention de 9 000 personnes, qui seront placées dans plusieurs secteurs. Le coût s’élève à Rs 550 millions.

Le ministère se propose donc de placer des travailleurs qualifiés dans des petites et moyennes entreprises avec des allocations mensuelles  de Rs 10 200. Landscope entend également offrir 2 000 emplois. L’Institut océanographique de Maurice et le Centre de Recherche d’Albion comptent recruter 1 000 pêcheurs professionnels. Ils seront appelés à réhabiliter les coraux et à se lancer dans l’élevage de poisson. « Au total, c’est 23 000 personnes qui bénéficieront de toutes les mesures qui seront mises en chantier en 2021 », soutient-il.

Répondant à une question de la presse quant à l’interdiction des employeurs de licencier jusqu’au 31 décembre, le ministre devait déclarer que passé ce délai, ceux ayant bénéficié du soutien financier de l’État n’aura pas le droit de licencier les travailleurs. Pour ceux n’ayant pas bénéficié de l’assistance du gouvernement et qui ont l’intention de licencier les travailleurs après le 31 décembre, le ministre dira qu’il les attend au tournant et qu’il dévoilera ses batteries au moment opportun.