Tout semble indiquer que la publication du prochain rapport du Pay Research Bureau (PRB) pourrait avoir lieu au courant de ce mois. Il se chuchote d’ailleurs déjà que l’application de ce rapport pour la première année coûtera à l’État la bagatelle de Rs 1,7 milliard. Pour l’instant, explique un syndicaliste avisé du dossier, si l’on tient compte de ce scénario, le rapport pourrait coûter entre Rs 4 et Rs 6 milliards.

Dans les rangs syndicalistes du secteur public, on affirme qu’il est fort probable que le rapport soit rendu public la semaine prochaine. Hier après-midi, les employés de l’Imprimerie du gouvernement avaient eu vent qu’il se pourrait qu’ils soient mis en mode Stand-By pour l’impression du rapport à partir de la semaine prochaine. « Pour l’instant, nous n’avons reçu aucune instruction dans ce sens », soulignent cependant des sources proches du dossier.

Le rapport du PRB de 2016 avait coûté à l’État pas moins de Rs 3 milliards, car il avait été publié trois ans seulement après le précédent. En revanche, celui de 2013, préparé à un intervalle de cinq ans, avait coûté au gouvernement une somme de Rs 4,6 milliards. Quant au rapport imminent du PRB, et qui aurait dû être effectif en 2020, il sera appliqué à partir de janvier 2022. Les syndicats se disent ouverts quant au mode de paiement des arrérages.