MA Sattar Hajee Abdoula, et M. Arvindsingh K. Gokhool
  • L’assemblée des créanciers approuvant le Rescue Plan reportée à juin de l’année prochaine au lieu de début décembre

Les administrateurs nommés de la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, Sattar Hajee Abdoula et Arvind Gokhool, bénéficient d’un répit de sept mois pour le Rescue Plan et d’une éventuelle sortie sous administration de la société. En effet, comme évoqué dans l’édition du Mauricien de mercredi dernier (11 novembre), le duo de la firme Grant Thornton a sollicité et a obtenu que l’échéance de la Watershed Meeting avec les créanciers soit renvoyée à juin 2021. D »autre part, les administrateurs avancent avoir participé à des discussions visant à réduire les lignes d’Air Mauritius et les destinations desservies – toutes, à l’exception de l’île de la Réunion, étaient déficitaires avant que la compagnie ne soit placée sous administration.

Dans un communiqué émis hier, après la décision de Bankruptcy Division de la Cour suprême, les administrateurs nommés font état de l’absence de visibilité dans le domaine de l’aviation commerciale suite à la deuxième vague de la pandémie de COVID-19, notamment en Europe, compliquant davantage la situation dans laquelle se trouve Air Mauritius. « Depuis notre nomination, pour aider à redresser la situation financière à Air Mauritius en avril dernier, un travail colossal a été abattu par notre équipe et nous comptons plusieurs réalisations en peu de temps. La mise en place de différentes mesures préconisées a, par exemple, permis à la compagnie d’économiser plus de Rs 2 milliards de frais fixes pour la période allant du 22 avril au 30 octobre dernier. Il y a eu diverses discussions et négociations entamées avec nos principaux partenaires, à savoir les compagnies de leasing, les institutions financières, les actionnaires et les représentants syndicaux, et notre plan de redressement était fin prêt à être présenté en décembre », font-ils comprendre.

« À ce jour, de grosses incertitudes subsistent quant à la reprise normale des vols commerciaux, en particulier vers les principales destinations d’Air Mauritius. Comme la plupart des secteurs économiques, l’aviation a été frappée de plein fouet par la pandémie de COVID-19, impactant à la fois les compagnies aériennes et leurs employés. Nous savons que la situation actuelle n’est pas facile pour les équipes d’Air Mauritius, mais nous tenons à leur réaffirmer notre volonté de travailler de concert avec leurs représentants pour trouver des solutions afin d’assurer la survie de l’entreprise. Bien que nous accueillions favorablement l’imminente mise au point d’un vaccin contre le coronavirus, nous souhaitons rester prudents au vu de la situation dans nos marchés principaux. Reporter la Watershed Meeting était, pour nous, la chose la plus raisonnable à faire », conclut Sattar Hajee Abdoula.