L’élan de solidarité mauricienne se poursuit ce dimanche dans la région de Rivière des Créoles avec pour objectif d’enlever l’hydrocarbure déversé par le Wakashio dans le lagon. Des volontaires et des éléments de la SMF et du CEB sont sur place pour le nettoyage.

Une mobilisation citoyenne s’est formée depuis jeudi à la suite de la marée noire causée par une brèche dans la coque du MV Wakashio, échoué sur les récifs dans le sud-est de l’île depuis le 25 juillet. Sur les réseaux sociaux, plusieurs groupes ont été créés. Leur objectif : nettoyer les eaux du Sud-Est et, par conséquent, préserver l’environnement.

MAREE NOIRE : Comment aider? Fabrication de bouées en paille de canne à sucre :

  • DIMANCHE 9 AOÛT

Où et à quelle heure?
-MAHEBOURG Waterfront : fabrication non-stop.

-FERNEY (Falaise rouge, Pointe Jérôme) et ANAHITA : à partir de 8h30.
Contact sur place : Mathieu 58542129.

-BEAU PLAN (Creative Park de Terra, sortir au rond-point du campus, vers Grays) : de 8h30 à 17h30.
Contact sur place : Elodie 58277495.
Sandwiches et faratas prévus pour ceux qui restent toute la journée.

-BAGATELLE : 9h-14h.

-CASCAVELLE/MEDINE (21A Unicity Park Office) : 8h à 17h.

Pas besoin de s’inscrire pour se rendre sur les différents lieux.

  • On y fait quoi ? Des bénévoles sont mobilisés toute la journée pour tendre des filets, les remplir de paille de canne à sucre et de bouteilles en plastique, pour que les bouées réalisées puissent flotter. Ensuite il faut coudre solidement l’ensemble avec de grosses aiguilles et du fil de nylon.
  •  A quoi ces bouées vont-elles servir? Elles vont permettre de canaliser l’huile et le fioul présents sur l’eau et en absorber une petite partie en attendant que le reste soit évacué par des pompes. Ces bouées font partie des préconisations en cas de marée noire.
  •  Qui ? Tous ceux qui veulent aider et faire leur part de colibri ! Et si vous ne savez pas coudre, on vous apprend sur place !
  •  Si je viens, que dois-je apporter? On travaille en plein soleil, donc chapeau, lunettes, crème solaire, de l’eau.
    -Éventuellement des gants (les petits morceaux de paille coupent un peu).
    -Votre gobelet.

-de bouteilles en plastique VIDES, NON ÉCRASÉES, AVEC BOUCHON sur tous les sites (5 et 25 litres en priorité),
-de ciseaux (pas à Beau Plan),
-d’aiguilles de cordonnier,
-du fil de nylon,
-de gants plutôt fins.
-de cheveux sur le site de Cascavelle.

– En arrivant sur place, rapprochez-vous des personnes qui vont vous montrer comment coudre et comment remplir les bouées (il faut de la paille et des bouteilles plastique pour que ça flotte).

– Les bénévoles travaillent toute la journée, vous pouvez leur apporter eau et nourriture sur les sites.