Le Central CID a interrogé Rishikesh Hurdoyal vendredi dans le sillage de l’enquête sur l’octroi de “Toxic Loans” par la State Bank of Mauritius (SBM). Cette première séance d’interrogatoire a été axée sur le rôle et “duties” du principal concerné alors qu’il siégeait comme membre du conseil d’administration de la SBM.

Le frère du ministre Vikram Hurdoyal a déclaré qu’il est un avocat d’affaires et qu’il siégeait comme membre indépendant du Bank Credit Committee. Et d’ajouter qu’il existe tout un processus avant qu’une demande d’emprunt soit acceptée. Il a aussi déclaré que « les décisions sont prises de façon responsable ».

La police par ailleurs l’a questionné sur le mécanisme du Credit Committee et les personnes ayant siégé lorsqu’il était à la SBM. Selon nos renseignements, les Risky Exposures de l’ordre de plus de Rs 3,5 milliards n’ont pas été abordés hier. Rishikesh Hurdoyal fera face à cet aspect lors d’une prochaine séance d’interrogatoire.