Simla Kistnen en compagnie de ses hommes de loi à l'ICAC

L’ICAC épluche les “itemized bills” de Shakuntala (Simla) Kistnen pour établir si elle était en contact avec Yogida Sawmynaden durant la période où elle avance qu’elle a été nommée Constituency Clerk du ministre du Commerce sans sa connaissance. Les enquêteurs estiment que, si elle occupait ce poste, elle devait alors être en contact avec le troisième député de Moka/Quartier-Militaire (No 8) pour faire la liaison avec les mandants de la circonscription.

Selon Simla Kistnen, elle n’utilise qu’un seul numéro de portable enregistré à son nom. Dans un “further statement”, consigné la semaine dernière au Réduit Triangle, la veuve de Soopramanien Kistnen avait déclaré avoir parlé avec le ministre Yogida Sawmynaden une seule fois en 2020, soit avant l’instauration du couvre-feu sanitaire. L’obtention de ces “itemized bills” s’est déroulée rapidement, car Simla Kistnen n’a pas émis d’objection à ce sujet. En ce qui concerne les “statements of account” de la plaignante, l’ICAC devrait recevoir les documents incessamment. Les enquêteurs vont alors vérifier s’il y aurait un versement d’argent sur son compte pour le poste de Constituency Clerk.

Du côté de la police, le CCID souligne que « l’enquête avance à grands pas », sans entrer dans les détails. En plus, c’est motus et bouche cousue en ce qui concerne la convocation du ministre Yogida Sawmynaden pour enregistrer sa version, que ce soit dans l’enquête sur l’emploi fictif allégué ou encore sur les circonstances du meurtre de Soopramanien Kistnen, dont l’enquête est menée par la Major Crime Investigation Team.