Photo illustration

La CID de Moka a arrêté un comptable de 47 ans pour escroquerie à hauteur de Rs 2 225 000 au préjudice d’un promoteur français résidant Albion. Le quadragénaire s’est fait passer pour un ambassadeur de l’Arabie Saoudite en vacances à Maurice. La victime avait rapporté à la police le mois dernier avoir fait la connaissance du quadragénaire en 2013. Ce dernier, résidant Port Chambly, a fait croire au plaignant qu’il est un émissaire du Royaume saoudien et qu’il est actuellement à Maurice « pour des pourparlers avec le gouvernement en vue de l’ouverture d’une ambassade à Maurice ».

Et d’ajouter qu’il a travaillé dans plusieurs ambassades saoudiennes en Afrique. Au fil des rencontres, l’escroc présumé a proposé un partenariat au promoteur pour un projet d’investissement. Le Français avance que le faux ambassadeur lui a montré un plan du projet en question avec des “estimated revenues” pour les prochaines années. Sentant que c’était une aubaine à saisir, le Français a fait plusieurs versements sur un compte appartenant au comptable. Et d’ajouter que cet argent provenait de son business. Après plusieurs mois d’attente, le plaignant a contacté le suspect à plusieurs reprises pour connaître la date à laquelle démarrera le projet. Le quadragénaire trouvait des excuses comme la pandémie de la COVID-19 pour expliquer le retard du projet.

Entre-temps, le Français a mené son enquête, suite à laquelle il a eu la confirmation que son interlocuteur n’avait jamais travaillé pour le Royaume saoudien. Il a alors porté plainte à la police de Moka le 27 août dernier en présentant des documents bancaires et des communications qu’il a eues avec l’escroc. Après trois semaines d’enquête, l’équipe du sergent Rostom a mis la main sur le comptable mardi. Soumis à un interrogatoire serré, il est passé aux aveux, tout en promettant de rendre l’argent. La police l’a relâché sur parole hier soir à condition qu’il se présente ce mercredi en justice, où il doit faire face à une accusation provisoire d’escroquerie. L’enquête se déroule sous la supervision de l’ASP Buchoo.