Un habitant de Trou-d’Eau-Douce, au volant d’une fourgonnette, a mortellement percuté Asick Meharally (53 ans) hier à Roches-Noires. Il n’est pas à son premier accident fatal puisqu’en octobre 2019, il avait percuté un quinquagénaire à Beau-Rivage et ne s’était pas arrêté. C’est sur la base de certains renseignements que la police l’avait interpellé dans le village de Caroline, où il a avoué avoir percuté « quelque chose », mais avait dit ne pas savoir qu’il s’agissait d’un piéton. Le chauffeur a provisoirement été inculpé pour homicide involontaire et son procès est en cours. Toutefois, son permis de conduire ne lui a pas été retiré malgré ce drame.

Après 15 mois, il est de nouveau impliqué dans un accident fatal sous l’influence de l’alcool. Avant le drame, le suspect avait conduit des employés d’un hôtel sur le littoral nord chez eux. C’est en route vers son domicile qu’il a percuté Asick Meharally, qui était à moto. La police soupçonne que la fourgonnette roulait à vive allure sur la route principale et que le flanc gauche du véhicule a percuté le motocycliste, qui a perdu l’équilibre. Le quinquagénaire s’est retrouvé à terre, avec de graves blessures.

Le suspect a une nouvelle fois essayé de quitter le lieu de l’accident, mais des membres du public l’ont entouré en attendant l’arrivée de la police de Rivière-du-Rempart. Déjà, les policiers soupçonnaient qu’il était sous l’influence de l’alcool, de par son odeur. Il a été emmené au poste de police, où une équipe de l’Emergency Response Service a confirmé qu’il avait 29 mg d’alcool dans le souffle. Le suspect a déclaré qu’il avait bu quelques verres la veille. Il a été placé en cellule de dégrisement et, par la suite, il a été inculpé sous une charge provisoire d’homicide involontaire au tribunal de Mapou.

Entre-temps, un médecin du SAMU a confirmé le décès d’Asick Meharally. Son corps a été transporté à la morgue de l’hôpital Jeetoo, où une autopsie a eu lieu. Dans un premier temps, la police ignorait l’identité de la victime et elle a pu le retracer grâce à la plaque d’immatriculation de sa moto. Les proches du quinquagénaire l’ont positivement identifiée à la morgue. Une enquête est en cours sur les circonstances de cet accident.