Les skippeurs Yanesh Chimajee et Jevind Govind ont finalement donné signe de vie hier depuis leur disparition en mer mercredi dernier, jour auquel ils avaient quitté La Gaulette sur un bateau rapide pour une partie de pêche au gros. C’est le frère de Yanesh, Ravind Chimajee qui a alerté la police de La Gaulette, en soutenant avoir eu un appel du skippeur qui avait dit se trouver à Antahala dans la grande île.

Le duo s’est rendu à la police malgache pour solliciter de l’aide. C’est alors que les Casernes centrales ont appris que les deux Mauriciens étaient bien vivants, mais qu’ils n’ont aucune pièce d’identité sur eux. Ils avancent qu’ils ont eu une panne d’essence jeudi alors qu’ils se trouvaient au large sur la côte ouest de Maurice et que leur embarcation aurait dérivé jusqu’à cette commune au nord de Madagascar. Ils ajoutent être sains et saufs, mais que leur bateau a été endommagé.

La police mauricienne a demandé aux autorités malgaches d’envoyer les photos des skippeurs et leurs détails pour confirmer s’il s’agit bien d’eux. L’ambassade de Maurice à Madagascar a été mise au courant de cette information et assurera la liaison avec le ministère des Affaires étrangères concernant le rapatriement de Yanesh Chimajee et Jevind Govind. Étant donné que l’espace aérien est pour le moment fermé, le duo devra attendre pour rentrer. Toutefois, la police est prête à les interroger dès leur retour au pays pour établir ce qui s’est passé en mer.

Le frère de Yanesh Chimajee avait déclaré à la police de La Gaulette la semaine dernière que les deux skippeurs avaient fait une sortie en mer pour tester deux moteurs neufs et pour profiter de l’occasion pour une pêche au gros. Le plaignant avance qu’il n’a reçu aucune nouvelle du duo le jeudi 2 juillet et que leurs cellulaires étaient éteints. Il a alors sollicité la police et le National Coast Guard, qui a déclenché les opérations de recherche. De son côté, l’ICAC se tient prête à intervenir si des éléments « troublants » leur sont communiqués.