photo archive

Des parents à Agalega débutent l’année sur une note d’irritation et de profonde colère et ils n’ont pas tort. Alors  que l’école a  repris depuis jeudi 7 dernier pour le dernier trimestre scolaire de 2020-20201 – un trimestre donc crucial  en raison de la tenue des examens de fin d’année – leurs enfants poursuivant leurs études secondaires à Maurice attendent  toujours un moyen de transport pour rentrer à Port-Louis.    

Il y a huit jeunes  concernés par cette situation inacceptable dont cinq sont en Form V. Et ce n’est pas la première fois que les parents à Agalega  sont confrontés  au problème de non-disponibilité d’un  transport,  maritime ou aérien,  au début de janvier pour ramener leurs enfants à Maurice, d’où leur mécontentement envers l’indifférence totale des autorités.

La communauté à Agalega blâme carrément l’Outer Islands Development Corporation de n’avoir pris aucune mesure pour éviter une répétition du problème d’autant qu’ils avaient soulevé la question durant le mois de décembre auprès du management afin que  leurs enfants puissent reprendre l’école à la même date que tous les enfants de la République de Maurice.

Des Agaléens demandent au Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui a le portefeuille de « Outer Islands » de trouver rapidement une solution à ce problème afin que le droit des enfants Agaléens soit respecté. Selon certaines sources  le MV Trochetia pourrait mettre cap sur l’archipel pour le  compte d’Afcons Infrastructure le 15 janvier si le temps le permet. Mais d’autres personnes craignent un départ beaucoup plus tardif du bateau à cause du mauvais temps.   

Mais ces  jeunes Agaléens sont déjà  pénalisés dans leurs études par cette prolongation forcée des vacances solaires et une manifestation de protestation des habitants demain n’est pas à écarter.