Offrir un environnement propre et sain aux enfants est une priorité pour le Foyer Père Laval. C’est en ce sens qu’une quinzaine d’employés de ce centre d’accueil ont été formés aux techniques d’entretien ménager. L’objectif était de permettre au personnel de s’améliorer en matière de nettoyage et de repassage. Dispensée par des volontaires du département “housekeeping” du Constance Belle-Mare Plage et de la Constance Academy, cette formation a débuté le 14 septembre et a pris fin le 12 octobre.

« Cette initiative a été organisée à la suite d’une demande faite par le Foyer Père Laval. L’équipe du département “housekeeping” de Constance Belle-Mare Plage a voulu répondre à cet appel en aidant les employés du centre à améliorer leurs techniques en matière d’entretien ménager. Cela est aujourd’hui d’autant plus important vu la situation sanitaire actuelle. Pour nous, l’objectif était de leur donner les outils nécessaires pour qu’ils puissent mieux accomplir leurs tâches, et veiller à la sécurité des bénéficiaires du foyer. Nous avons conçu cette formation en utilisant notre savoir-faire et notre expérience dans l’hôtellerie de luxe », a déclaré Gregory Constantin, Executive Housekeeper du Constance Belle-Mare Plage.

L’équipe de Constance accompagnera le foyer dans la mise en œuvre d’un plan de nettoyage approfondi au cours des mois à venir. « Nous sommes ravis d’avoir pu bénéficier de cette formation. Nous remercions l’équipe de Constance d’avoir répondu positivement à notre requête. Ces séances de formation nous ont ainsi beaucoup apporté et nous permettront de créer un environnement sain où les enfants pourront s’épanouir en toute sécurité. Notre objectif est aussi de leur inculquer les bonnes habitudes en matière d’hygiène », a expliqué Edwige Yagapen, responsable du Foyer Père Laval.
Un plan de formation étalé sur cinq semaines a été conçu sur mesure pour le centre d’accueil. Les membres de l’Ong ont eu droit à des séances théoriques et pratiques. « L’engouement était tel que nous comptons renouveler cette expérience en janvier », a conclu Sam Soobhow, l’un des formateurs.