Le barrier trial de ce matin avec Travelin Man (Corne Orffer) à l’extérieur de Zeon (Kevin Kalychurun)

Le nouveau jockey de Ricky Maingard, Corne Orffer, qui a débarqué vers la fin du mois de septembre pour ensuite observer la quarantaine, la Covid-19 oblige, est finalement opérationnel au Champ de Mars.

Le Sud-Africain Corne Orffer, titulaire chez Rameshwar Gujadhur en 2014, était de retour aux affaires ce matin et sa première monte a été Fools Gold. Il a même participé à l’unique barrier trial à l’affiche et qui engageait Travelin Man, nouvelle unité de Maingard, et Zeno, un nouveau de l’entraînement Praveen Nagadoo. Sauf imprévu, Orffer, qui par ailleurs a connu tout récemment encore une fructueuse association avec le top trainer sud-africain Brent Crawford — qui avait dans son yard Undercover Agent, entre autres — avant de signer chez Maingard, devra répondre présent ce week-end où est programmée une double journée de courses.

On aura aussi noté un gros mouvement au niveau des jockeys ces derniers jours. Rye Joorawon, auteur d’un doublé pour le compte de Raj Ramdin et qui a sauvé les meubles de l’établissement Ramapatee Gujadhur avec Deer Park, n’y est plus toutefois attaché au terme de la 20e journée, sa monte sur Lagacio, apprenons-nous, n’ayant pas été apprécié par l’entraîneur de la casaque bleu électrique. Le recordman des victoires sur notre turf (373 victoires) retourne en freelance dès samedi. Il a monté surtout les chevaux d’Alain Perdrau, le seul entraîneur encore en quête d’un premier gagnant 2020. En revanche, Swapneel Rama et Sunil Bussunt se sont rapprochés de Gujadhur. Ils se sont même partagé les montes de cet établissement ce matin.

Yashin Emamdee, sanctionné de huit semaines de suspension par les Racing Stewards pour sa monte sur Alshibaa le 6 septembre, et qui depuis avait brillé par son absence au Champ de Mars, a effectué son retour ce matin. Il a travaillé les chevaux de Praveen Nagadoo. Par contre, Jameer Allyhosain soigne une blessure au pied. Il est toujours absent au training. Cédric Ségeon, malade, était lui aussi absent ce matin.

Les stakes money majorés de 10%

Après une première hausse de 25% des stakes money en vigueur le 4 août dernier, le Mauritius Turf Club a apporté une nouvelle majoration de 10% dans les gains accordés aux chevaux vainqueurs et placés. Dans un communiqué hier, le CEO Mike Rishworth rappelle que « conditions in the racing Industry continue to be challenging and betting turnovers remain significantly down on last year and important sources of revenue, such as sponsorship income, have also felt the impact of the coronavirus pandemic and the depressed economic conditions that the country currently faces. » Toutefois, le MTC maintient sa politique de réduction des coûts et des dépenses (cost savings) pour réduire la perte dans les revenus. Si d’aventure la situation s’améliore, le MTC s’engage, selon son CEO, à accorder d’autres majorations d’ici à la fin de la présente saison.