Bhoodhoo Khritish Kamal, Uppiah Renu et Stephan Heng Shing Chia Yin Cheong (de g. à dr.), les trois étudiants qui représenteront Maurice à la finale globale de la Huawei ICT Competition

Huawei a annoncé les résultats de la finale régionale d’Afrique subsaharienne de la 5e édition de la Huawei ICT Competition. Au terme de cette finale régionale, trois étudiants mauriciens ont été sélectionnés parmi plus de 50 000 participants de la région pour accéder à la finale mondiale, qui se tiendra du 6 au 14 novembre en ligne, en raison de la pandémie de COVID-19. Stephan Heng Shing Chia Yin Cheong, de la Middlesex University Mauritius, Uppiah Renu et Bhoodhoo Khritish Kamal, tous deux de l’University of Mauritius, seront les premiers Mauriciens à se qualifier pour ce stade de cette compétition globale. Ils se mesureront à 312 autres talents des TIC du monde entier.

Ashish Ramsurrun, Director of Enterprise Business Group et Chief Operational Officer (COO) de Huawei Mauritius, explique : « En tant qu’entreprise privée présente à Maurice depuis 16 ans et au service du marché africain depuis plus de 20 ans, Huawei s’est consacrée et restera toujours un partenaire de confiance de gouvernements et universités dans la création d’un réservoir de talents en TIC, le renforcement des capacités et en vue d’accroître la compétence numérique des gens. Et aujourd’hui, nous arrivons à le faire à travers la Huawei ICT Competition. »

La compétition était divisée en deux parcours, soit “Network Track” et “Cloud Track”». L’équipe mauricienne a ainsi décroché le 2e prix, juste derrière le Nigeria et devançant la Zambie, qui complète le podium. Ce trio d’étudiants s’est distingué lors de la finale régionale à laquelle ont participé sept autres équipes africaines (la Tanzanie, l’Ouganda, l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Kenya, le Lesotho et la Zambie), qui auront aussi 3 représentants chacun pour se mesurer à 300 autres issus du monde entier, permettant ainsi de promouvoir la culture et la croissance et l’emploi des jeunes professionnels des TIC en aidant l’écosystème digital et technologique à se développer en Afrique et dans le reste du monde.

Cette année, plus de 150 000 élèves issus de plus de 70 pays ont participé au concours, qui est non seulement un concours international, mais aussi une plateforme de communication pour les étudiants des académies ICT de Huawei et ceux d’autres établissements d’enseignement supérieur. Sous le thème “Connexion, Gloire, Avenir”, le concours Huawei compte rassembler les talents du monde entier afin de relever son défi prioritaire : tendre vers une communication efficace entre l’industrie des TIC et le secteur de l’éducation, et résoudre le problème de la pénurie de talents.

La Huawei ICT Competition en est à sa troisième édition, et cette année connaîtra la deuxième participation de Maurice à cette compétition internationale. À savoir que lors de la précédente édition, en 2019, l’équipe mauricienne avait terminé à la troisième place pour la finale régionale. Cette année, les finalistes ont eu gratuitement accès aux ressources de Huawei, leur permettant ainsi de consulter les outils d’apprentissage disponibles en ligne ainsi que le portefeuille de certificats numériques mis à leur disposition par le géant chinois.

Dans le but de contribuer au développement de l’écosystème de talents en TIC et faire face aux impératifs de la transformation digitale, Huawei a lancé cette compétition en faveur des étudiants mauriciens. Cette compétition nationale et internationale en technologies de pointe, comme dans le passé, promet d’intenses moments de partage et d’échanges, ainsi qu’une compétition de haut niveau. À Maurice, plus de 2 000 étudiants se sont inscrits lors de ces deux éditions de la Huawei ICT Competition, principalement des universités que sont l’Université de Maurice, l’Université de Technologie, l’Université Middlesex de Maurice et l’Université des Mascareignes.

Avec l’avancement rapide des technologies émergentes, les industries sont sur le point de croître en conséquence, modifiant ainsi la nature même des emplois. L’insuffisance des compétences en TIC devient de plus en plus un goulot d’étranglement pour saisir les opportunités à l’ère numérique. Par conséquent, Huawei met l’accent sur la promotion d’un écosystème de talents TIC ouvert et durable pour doter la nouvelle génération de compétences employables et de compétences accrues requises sur le marché du travail. Huawei travaille donc en étroite collaboration avec les universités du pays pour y parvenir.
Une “Talent Platform” a par ailleurs été créée, où les étudiants inscrits ont accès à des formations en ligne, des exercices de laboratoire et des examens simulés pour apprendre et mettre en pratique. Huawei a veillé à ce que le contenu de la formation soit bien aligné sur les compétences requises sur le marché du travail. Histoire de permettre aux étudiants d’avoir déjà une certaine connaissance des technologies émergentes, démontrant ainsi leurs capacités à devenir des experts de classe mondiale.