Il lui a fallu du temps et d’énergie pour en arriver là. A la vue de ses performances et la hargne qu’il montre sur le terrain, Loïc De Valois, âgé de 23 ans, est considéré comme un handballeur très prometteur à Maurice. La vie du capitaine de l’équipe de l’Union Sportive de Beau Bassin Rose-Hill (USBBRH) virevolte naturellement autour de cette discipline.

Loïc De Valois regrette que le handball ne soit pas reconnu à sa juste valeur comparativement à d’autres disciplines. “Le handball n’est pas programmé dans plusieurs tournois. Si la discipline était présente aux JIOI de 2014 à la Réunion, ce n’était pas le cas à Maurice en 2019”. L’objectif du jeune joueur est de “promouvoir cette discipline sportive, qu’elle ait beaucoup plus de visibilité et que nos efforts et toute l’énergie que nous y mettons soient reconnus”.

Son parcours est suivi de près par des observateurs dans le milieu. Depuis l’année dernière, la façon dont le handballeur s’impose dans les grands match n’est pas passée inaperçue. Le jeune homme dit aussi assumer avec habileté son rôle de capitaine au sein des USBBRH. En encourageant et motivant ses pairs à s’exprimer au mieux sur le terrain.

Derrière son visage souriant, Loïc De Valois est un compétiteur féroce. Le jeune homme ne lésine pas sur les efforts et le travail pour se dépasser dans la vie comme sur le terrain. Plus jeune, c’est le foot qui guida ses premiers pas dans le milieu sportif. Pourtant, cet ancien élève du Collège de La Confiance se prit très vite de passion pour le handball lors des compétitions intercollèges et rejoint l’USBBRH qui recrutait des joueurs à l’époque pour des championnats juniors. “La même année notre équipe termina championne au niveau national”. Un boost incroyable pour cet adepte de sport qui quitte très vite les juniors pour rejoindre la cour des grands.

Palmarès intéressant

Il est brusquement stoppé dans son élan à la suite d’une blessure à l’épaule. L’adolescent remonte pourtant sur le terrain après une pause de quelques mois  pour disputer les Jeux de la CJSOI organisés à Djibouti en 2013. Pour des raisons de sécurité, le tournoi fut repoussé pour 2014 à Madagascar et l’équipe de Maurice termina en quatrième position.

Un palmarès intéressant dont la plus belle consécration pour le jeune homme fut d’avoir terminé 3ème lors de la Coupe des clubs de l’océan Indien (CCOI) de handball avec l’équipe USBBRH en 2017 face aux Mahorais. “Après des années, une équipe mauricienne a été en mesure de rafler une place sur le podium alors qu’à la mi-temps nous étions menés par une avance de huit buts”.

Une vie au service du hand

Entre ses entrainements et les compétitions : “autant dire que ma vie tourne autour du handball. Pour moi ce n’est pas un sacrifice car ce sport est ma passion et mon passe-temps. J’aime jouer, retrouver mes amis, même mes adversaires”, confie le jeune homme. L’idéal pour ce dernier, serait d’en faire son métier. Mais il reste réaliste que ce n’est pas demain la veille que son rêve deviendra réalité. Le professionnel qui est détenteur d’un BSC en Mathématique travaille dans le département de comptabilité dans une compagnie à Pailles.

Soutenu et motivé par ses entraineurs, sa famille et sa fiancée, Loïc De Valois est doublement motivé à se dépasser. En effet, très fiers de leur benjamin, ses parents comme sa sœur ainée l’encadrent le plus possible et sont derrière lui à chaque étape. “J’ai la chance de les avoir. Ce n’est pas uniquement mon existence qui virevolte autour du handball, mais également celle de ma famille”. Mais il ne faut pas croire qu’il ne sait pas profiter de la vie. En tant que bon vivant, il adore aller à la plage, s’adonner à des activités qui font grimper son adrénaline et se poser devant un bon film ou une série “anti-stress” sur Netflix. Gourmet, Loïc De Valois adore déguster une bonne pâtisserie et s’est même essayé à maitriser quelques recettes pendant le confinement. A l’avenir, il se voit grandir au niveau sportif et professionnel. En attendant, une autre de ses priorités est de mettre les bouchées doubles et finaliser tous les démarches pour être en mesure de convoler en juste noce dans quelques années avec sa dulcinée Emilie.