- Publicité -

Mo’nn Ase de Fabrice Narainsamy : « Evoluer, accepter et respecter la diversité »

« Il est temps de changer, d’évoluer, d’accepter et de respecter la diversité ». Fabrice Narainsamy est un jeune entrepreneur suivi par plus de 95 000 followers sur TikTok, qui brise les codes.

- Publicité -

Connu pour ses vidéos humoristiques, surtout avec son personnage Caroline, le jeune homme a décidé d’ajouter une nouvelle corde à son arc. Il fait ses premiers pas dans le monde musical avec un titre intitulée Mo’nn ase : tourbillon émotionnel qui sera lancée ce dimanche 14 août à 18h.

Son expérience avec la musique a été pour lui une phase salutaire, entre les mois rythmés de cris et les pleurs durant sa rupture difficile, suivie d’une dépression.

« Je n’étais pas bien et j’avais du mal à extérioriser, malgré les thérapies. J’étais dans une période très sombre », confie-t-il.

Il est d’avis que la dépression reste un sujet très peu considéré à Maurice. « C’est un vrai fléau qui mérite assistance. Moi j’ai été bien entouré et j’ai pu me relever, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. N’affrontez pas cela seul », lance-t-il.

Mo maler, mo boner. 

Entre ce chapitre douloureux et les encouragements de ceux qui l’entourent, il se met à écrire. « Elodie Calou m’a aidé avec la chanson et la mélodie. Nous avons décidé d’en faire une chanson qui raconte mon vécu », relate-t-il.

Et d’ajouter, « parski tou dimoun inn viv enn riptir omwin enn fwa dan so lavi. Je suis heureux d’avoir pu aborder ce sujet de cette façon, mo maler inn fer mo boner. Lamisik ed enormeman »,  raconte cet habitant de Pointe-aux-Sables.

Au-déla de son titre Mo’nn Ase, on constate une revendication bien réelle. Fabrice Narainsamy ose la diversité.  « Il faut beaucoup de courage pour s’habiller en femme et s’assumer ainsi ».

Dans son clip, il se présente dans des habits féminins et soutient que, malgré certaines mentalités à Maurice, il reçoit plus de messages d’amour que de critiques.

« En assumant ma sexualité sur les réseaux ouvertement, surtout sur une plateforme comme TikTok, qui peut être une plateforme cruelle parfois, j’essaie d’inspirer et d’encourager les jeunes à travers mon témoignage », précise le jeune homme.

Pour que le projet puisse voir le jour, le jeune homme aux multiples casquettes a pu compter sur une petite équipe qui s’est occupée de la mise en oeuvre, de l’arrangement musical, ainsi que du clip.

« C’est une vraie réussite personnelle, j’ai pu tirer du bon dans mon expérience ». Confiant pour l’avenir, il lance ainsi un message aux jeunes : « Croyez en vous, en vos rêves et manz ar li ».

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour