Le compte à rebours a commencé pour l’équipe du Mauritius Research and Innovation Council (MRIC) qui travaille sur le nano-satellite « MIR-SAT 1 ». En effet, la construction vient d’être complétée par l’entreprise écossaise « Clyde Space » qui se trouve à Glasgow. C’est ce qui ressort d’un Steering Committee présidé par le ministre de la Technologie de l’Information, de la Communication et de l’Innovation, Deepak Balgobin. Une réunion organisée entre toutes les parties concernées à Ebène ce lundi, 3 août.

A ce stade, une série de tests est actuellement effectuée avant que le nano satellite soit expédié et remis au Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA) d’ici fin septembre de cette année. Par la suite, il est prévu que MIR-SAT 1 sera lancé à Tsukubu au Japon en février 2021 en direction de la Station Spatiale internationale (ISS) pour être mis en orbite. Les premières images satellitaires seront disponibles un mois après son lancement.

Le MIR-SAT 1 capturera ainsi des images de Maurice et des régions environnantes qui seront téléchargées à partir du satellite via une station au sol au MRIC. Cette station sera prête d’ici décembre de cette année. Les données collectées à partir du satellite seront utilisées pour le renforcement des capacités dans le domaine des technologies spatiales et satellitaires à Maurice.

« L’espace peut devenir un nouveau créneau pour Maurice. Je suis convaincu que dans les années à venir nous allons pouvoir développer ce secteur et ainsi créer l’emploi pour les jeunes », a déclaré le ministre Deepak Balgobin à la suite de cette réunion.

Ce projet innovateur est dirigé par une équipe d’experts du Mauritius Research and Innovation Council, qui opère sous l’égide du ministère de la Technologie de l’Information, de la Communication et de l’Innovation, sous le programme des Nations Unies, notamment le United Nations Office for Outer Space Affairs (UNOOSA) et le Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA). Le coût total de ce projet est de Rs 22 m et est financé par le MRIC sous le National Innovation Fund.