Tout semble indiquer que l’Angus Road Saga, avec les acquisitions immobilières du Premier ministre, Pravind Jugnauth, auprès de Bel-Air Sugar Estate, reviendra à l’agenda avec la Private Notice Question mardi. C’est ce qui ressort des consultations au niveau du parti Travailliste avec la non-inclusion sur l’Order Paper de mardi de l’adoption du budget supplémentaire de Rs 17 milliards pour 2020/21. Mais à ce stade, très peu d’informations ont transpiré quant à la teneur de cette nouvelle PNQ du leader de l’opposition, Arvin Boolell.

D’autre part, 75 Parliamentary Questions (PQs) sont inscrites au nom des parlementaires de l’opposition et des Backbenchers pour le prochain Question Time.
Deux parlementaires, en l’occurrence Arianne Navarre-Marie et Ashley Ittoo, interpelleront le Premier ministre et Leader of the House sur l’infanticide du bébé Muhammad Ayaan Ramdoo, âgé de deux ans. Si le temps le permet, Pravind Jugnauth devra pouvoir communiquer à la Chambre un état des lieux des conclusions de l’autopsie pratiquée par le Principal Police Medical Officer dans ce crime atroce et confirmer si une personne de la profession médicale a émis un certificat de décès de complaisance de même que le nombre de suspects interpellés dans cette sinistre affaire.

De son côté, le député travailliste, Eshan Juman, interpellera le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, sur les circonstances autour de l’admission du bébé Ayaan Ramdoo à l’hôpital de Rose-Belle le 12 novembre dernier.

Le coup d’envoi du Prime Minister’s Question Time devra voir la backbencher de la majorité, Subhasnee Lutchmun-Roy, réclamer des détails sur les missions officielles entreprises par des membres de l’opposition de 2014 à 2019. Elle est en quête d’informations sur le montant des allocations Per Diem versées aux députés de l’opposition de même que les autres dépenses encourues par le gouvernement.

Pour sa part, le député du MMM, Deven Nagalingum, tentera de faire que la police dépoussière ce qui semble devenir un Cold Case, soit le meurtre de Caël Permes à la prison de haute sécurité de La Bastille le 5 mai dernier, soit en pleine période de confinement. Il voudrait savoir ce qui est advenu de l’enquête confiée à la police de même que le nombre d’arrestations intervenues.

Deux autres députés, en l’occurrence Rajesh Bhagwan et Adil Ameer Meea, tenteront de rouvrir le dossier de la MBC à l’Assemblée nationale. Rajesh Bhagwan, qui effectue son Comeback après sa suspension, s’intéresse au poste de directeur général de la MBC, notamment depuis quand ce poste est vacant, quand le nouveau directeur général sera recruté et si la MBC se conforme à la section 4 de la MBC Act pour s’assurer un « fair and equitable manner » en termes de bulletins d’informations.

Adil Ameer Meea abordera, pour sa part, la situation financière de la MBC, soit le bilan des deux précédents exercices financiers, le montant de la dette contractée et les recettes annuelles.

Pour ce qui est des débats, le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, devra entamer son intervention sur le Climate Change Bill, qui devra être mis au vote lors de cette même séance alors que l’intention du gouvernement est également d’enclencher la deuxième lecture sur The Children’s Bill, pilotée par la ministre Kalpana Koonjoo-Shah.