- Publicité -

Covid-19 et variant Delta : appel de Lalit pour un « strict lockdown »

« L’heure est arrivé pour le gouvernement d’imposer un confinement strict pour deux semaines », réclame Lalit dans un écrit publié sur son site internet le 21 novembre. « Non pas pour contenir l’épidémie – c’est trop tard – mais juste pour ralentir sa propagation », peut-on lire de ce blog signé par Lindsey Collen.

- Publicité -

Il faut rappeler que Lalit a été parmi ceux ayant félicité le trio d’experts Musango, Gaud et Gujadhur pour leur gestion de la première vague de Covid, en 2020.

A cet effet, « when LALIT calls for a lockdown now, we bring with us the credibility of having supported the way the Government dealt with the First Wave ».

« The Government needs a three-person-team of epidemiologists (why not the same team? or a similar one?) who can explain a scientific strategy to lower the spread at once, and to protect health care workers and the health care system », est-il ajouté.

Le confinement demandé, détaille le parti, devrait faire provision pour qu’uniquement les travailleurs essentiels puissent se déplacer. Lalit propose également la restauration de la mesure d’ordre alphabétique, de même que la mise sur pied d’une équipe de scientifiques « who constantly explain how the way we are acting will guide us, as a people ».

« The Government will have to work out with the hotel bosses how to manage the tourist industry during this two-week period now that it has been left this late. They stand to lose more if they do not act now », soutient Lalit, en plaidant pour la distribution de produits alimentaires et le versement d’allocations spéciales aux travailleurs (Wage Assistance Scheme).

Lalit souligne également l’importance de la dose de rappel. « We might need boosters every six months for years to come ». De plus, le parti encourage le gouvernement à se baser sur des stratégies internationales « worth following closely », comme mises en place par « Australia, China and New Zealand ».

« All this to say that the Government must at once consider a short, sharp lockdown », conclut Lalit.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour