« J’ai une confiance totale en mes ministres. Nous travaillons ensemble. Mo satisfe ». Le chef du gouvernement, questionné par la presse ce dimanche, a défendu les ministres Kavi Ramano et Sudheer Maudhoo, dont la démission a été réclamée par l’opposition en raison de la gestion de la crise causée par l’échouement du MV Wakashio.

Traitant l’opposition de « komik » et de démagogues, Pravind Jugnauth a assuré « poursuivre [son] travail » face à la fuite d’huile dans les lagons du Sud-Est. « Nanye pa bon pou zot. On est une démocratie. C’est leur droit de koz ninport« , a-t-il lancé.

Pour sa part, dit-il, « je me concentre sur les problèmes auxquels nous faisons face ».

Par ailleurs, le Premier ministre a confirmé que le Tweet adressé en son nom au président français Emmanuel Macron – qui a répondu à ce post sur Tweeter – était « un fake ». « Nous ne communiquons pas à travers des Tweets », a-t-il soutenu.

Pravind Jugnauth a remercié le président Macron d' »avoir répondu à notre appel ».