« Hier, ils ont essayé de museler les membres de l’opposition », a soutenu Olivier Barbe, conseiller du PMSD, ce jeudi 30 juillet, lors d’un point de presse tenu au lendemain de son expulsion des débats sur la motion de « mauvaise gestion », logée contre le maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, Ken Fong.

Le conseiller de la mairie a déploré la tournure des évènements d’hier. « Ils savent qu’en nous expulsant la motion ne sera pas débattue. Li enn stratezi », a-t-il dénoncé.

En effet, l’adjoint maire de la ville, Nishal Boojhawon, a dû suspendre la séance suite aux différents désaccords vivement exprimés dans une atmosphère électrique.

Olivier Barbe a également souligné la forte mobilisation des membres hauts placés du ML et du MSM. Tels l’ex-VPM Fazila Jeewa-Daureeawoo, le ministre de l’Energie Joe Lesjongard, mais aussi l’ex-Premier ministre adjoint et leader du ML, Ivan Collendavelloo, et l’ancien Chairman du CEB, Seety Naidoo, tous deux ayant été emportés par la St-Louis Gate.

« Par leur présence, ils ont essayé de faire pression sur les conseillers de la majorité pour les votes sur cette motion », a estimé Olivier Barbe. Avant d’ajouter qu’il y a eu un « sentiment de panique » lors des débats.

« Si ti pas par vot sekre, zot ti pou gagn enn bate bef », a-t-il lancé.

Quant à l’issue de cette motion, Olivier Barbe est catégorique : « Inn ler pou ki (Ken Fong) rann so rob ». D’ajouter que le conseil « à l’unanimité est d’accord qu’il y a un problème » dans la gestion de la ville.

Selon lui, depuis l’arrivée de Ken Fong, Beau-Bassin/Rose-Hill est « une ville morte qui a perdu son âme ». Le conseiller s’est appesanti sur les divers projets d’infrastructure « laissés à l’abandon », ou d’autres qualifiés « d’éléphants blancs ».