« Mo lans enn trip defi o gouverman », a déclaré Paul Bérenger, leader du MMM, en commentant le scandale St-Louis et la révocation d’Ivan Collendavelloo comme DPM cette semaine.

Le leader du MMM réclame une commission d’enquête afin de faire la lumière sur cette affaire. Il demande aussi au Premier ministre de rendre public tous les noms d’intermédiaires cités dans le document. Et surtout de rendre public ledit document transmis par la BAD.

Le leader des mauves considère les agissements du gouvernement comme  de la lâcheté. « Arete ek zot bann kanpagn zet labou ek rann piblik bann dokiman », a-t-il enjoué.

Paul Bérenger a également tiré à boulets rouges contre la député Tania Diolle, intervenue sur les ondes d’une radio. Selon lui, « MSM pe rod fer kominal ».

Cette dernière aurait affirmé que Bertrand Lagesse serait le beau-frère de Paul Bérenger.

« Mon beau-frère, c’était l’avoué Patrice Lagesse qui est décédé. Le MSM est infecte. C’est honteux », a fustigé Paul Bérenger.

Selon lui, le gouvernement se cache derrière la commission anticorruption. « E zot ena toupe demann mo demision kouma depite, me Ivan Collendavelloo, ki’nn revoke, zot mem pa demann li demisione-li”.