Source photo : https://securityconference.org/

Ce prêt servira à acheter un nouveau système de radar pour la surveillance côtière, un Dornier pour passagers, des hélicoptères légers hi-tech ainsi qu’un bateau d’interception rapide

Le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, attendu ce dimanche dans le cadre d’une visite officielle, et le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, procéderont lundi à la signature d’un accord portant sur une ligne de crédits de la Grande péninsule d’un montant de 100 milliards de dollars américains (Rs 4 milliards environ). Cette ligne de crédits sera accompagnée d’une subvention de USD 5 millions. Ces deux enveloppes serviront à acheter du matériel de défense, notamment un nouveau système de radar pour la surveillance côtière, un Dornier pour passagers, des hélicoptères légers hi-tech ainsi qu’un bateau d’interception rapide.

Ces équipements permettront de renforcer les capacités opérationnelles de la police mauricienne et de la garde-côte nationale dans la sauvegarde de la zone économique exclusive de Maurice. De même que de lutter contre le trafic de drogue et la pêche illégale dans nos eaux territoriales.

Le ministre indien procédera également à la signature de l’Accord global de coopération et de partenariat économiques (CECPA) entre Maurice et l’Inde. Le CECPA couvre des éléments clés tels que le commerce de marchandises et de services. Comme annoncé cette semaine, Maurice bénéficiera ainsi d’un accès préférentiel aux marchés indiens sur une liste de 615 produits, y compris le sucre, le thon, le rhum, le vin de fruits, les fruits tropicaux, les dispositifs médicaux et les vêtements. Maurice accordera pour sa part un accès préférentiel à une liste de 310 produits, comme le thé, les épices, le linge de lit, des matériaux en acier et du mobilier.

Concernant les services, le CECPA offrira un accès au marché dans des secteurs tels que les services financiers, le tourisme, l’éducation, la distribution, les TIC et les services professionnels. Il prévoit également que les organismes professionnels concluent une reconnaissance mutuelle des qualifications dans des secteurs comme l’architecture, l’ingénierie, le médical, le dentaire, la comptabilité et l’audit.

Finalement, un protocole d’accord sera également signé entre l’Inde et Maurice concernant le domaine de la protection des consommateurs et de la métrologie légale. Ce protocole prévoit une collaboration dans le domaine de la protection des consommateurs et de la métrologie légale, à savoir : 1) la mise en place d’un échange périodique d’informations et de documents relatifs à la métrologie légale, à la protection des consommateurs, au bien-être et à la sensibilisation des consommateurs;2) l’élaboration de programmes de formations pour les fonctionnaires et les non-fonctionnaires traitant des sujets de métrologie légale et de protection/bien-être des consommateurs;
3) l’échange de fonctionnaires, d’experts et de professionnels dans les domaines de la métrologie légale et de la protection/bien-être des consommateurs pour mettre en œuvre des programmes spécifiques de coopération mutuelle; et
4) une aide à l’alignement des normes nationales sur les normes internationales.

De leur côté, la Bharat Heavy Electricals Ltd et la CEB (Green) Co Ltd concluront un accord pour le projet de ferme solaire photovoltaïque de 8 MW à Tamarind Falls et Henrietta. Le projet sera financé par une ligne de crédit du gouvernement indien soutenue par l’Export-Import Bank of India. La ferme solaire devrait produire plus de 12 GW/h d’électricité, alimentant ainsi quelque 8 000 foyers et évitant environ le rejet de 11 000 tonnes de CO2 par an. Cet accord contractuel serait échangé lors de la visite du ministre indien des Affaires extérieures.

Finalement, le Cabinet a pris note de la mise en œuvre par le ministre de la Santé de la construction de l’unité de transplantation rénale à l’hôpital Nehru avec une subvention de 10 millions de dollars américains du gouvernement indien. Un échange de lettres entre les deux gouvernements sur l’appui à la construction de cette unité de transplantation rénale aura lieu lors de la visite du ministre indien. Un comité conjoint de suivi du projet, comprenant des représentants des autorités indiennes et du ministère de la Santé et du Bien-être, sera mis en place pour suivre la mise en œuvre et le bon fonctionnement du projet.