AFP

Liverpool a provisoirement repris la tête de la Premier League grâce à son match nul (1-1) à Brighton, samedi, lors de la 10e journée de Premier League, alors que Manchester City a écrasé Burnley (5-0).

Après sa défaite à domicile en Ligue des Champions mercredi, contre l’Atalanta Bergame (2-0), Liverpool a affiché un bien meilleur visage lors de ce nul où la VAR a été omniprésente.

Mais les Reds ne sont qu’un leader en trompe-l’œil, puisque la tête du championnat à la fin de la journée se jouera lors du derby londoniens entre Chelsea et Tottenham, dimanche.

En cas de succès, les Blues, 3e à 3 points de Liverpool mais avec une meilleure différence de buts, prendront les rênes, alors qu’en cas de nul ou de victoire des Spurs, ce sont ces derniers qui occuperont la première place.

Brighton reste englué à la 16e place avec 10 points.

. Liverpool s’en contentera

C’est un match dont personne ne peut sortir satisfait, même si Jürgen Klopp a essayé de faire contre mauvaise fortune bon cœur.

« Je ne pourrais pas être plus fier de la prestation des garçons face à une équipe qui aime la possession, même si ça ne s’est pas vu sur ce match », a-t-il souligné.

« On a eu un peu de mal (défensivement, ndlr) pendant la première demi-heure, parce qu’on ne décrochait pas au bon moment, mais on l’a vite corrigé (…) En seconde période on a manqué d’énergie », a-t-il reconnu.

Les deux buts refusés à son équipe par la VAR, dont le premier pour un hors-jeu microscopique de Mohamed Salah (34e), et surtout le penalty de l’égalisation, qui a même surpris les joueurs de Brighton (1-1, 90e), auraient pu le rendre amer.

Mais il sait que son équipe a frôlé la correctionnelle en première période, quand Aaron Connolly, idéalement lancé par Neal Maupay, s’est présenté seul face à Alisson, avant d’ouvrir un peu trop son pied (10e) et quand l’attaquant français a raté un pénalty, neuf minutes plus tard.

Klopp a préféré retenir les beaux mouvements offensifs de son équipe qui a trouvé la faille par son attaquant en forme du moment, le Portugais Diogo Jota, servi par Salah, et qui a dribblé trois adversaires avant de placer un tir croisé à ras de terre hors de portée de Mat Ryan (0-1, 60e).

L’entraîneur, qui a perdu James Milner sur blessure aux ischio-jambiers pendant le match, s’en est, en revanche, une nouvelle fois pris au diffuseur BT Sport, qui a fait jouer son équipe en milieu de journée le samedi après avoir joué mercredi en Ligue des champions.

Et Liverpool va devoir remettre ça dès mardi avec la réception de l’Ajax Amsterdam, décisive pour sa qualification en huitièmes de finale de C1.

. City prolifique

Souvent critiqué pour son manque de réalisme face au but, Manchester City s’est régalé contre le mal classé Burnley, avec notamment le premier but en bleu ciel de Benjamin Mendy.

Le latéral gauche français a bien été trouvé, libre de tout marquage, par Kevin de Bruyne, dans la surface de réparation et il a converti l’offrande d’une belle volée en angle fermé, le but du 3-0 après seulement 41 minutes de jeu.

Avant cela, Riyad Mahrez avait déjà frappé à deux reprises (6e et 22e) profitant des largesses de la défense adverse.

L’Algérien a même inscrit un triplé (5-0, 69e), trois minutes après que l’Espagnol Ferran Torres eut ajouté un 4e but sur une remise astucieuse de Gabriel Jesus.

Cette victoire permet aux Skyblues de grimper provisoirement à la 8e place avec 15 points, alors que Burnley, 17e avec 5 points semble parti pour une longue saison de lutte pour le maintien.