Le « fugitif » du centre de quarantaine de l’hôtel Ambre, Roopesh Hemtlal, a obtenu la liberté conditionnelle devant le tribunal de Flacq hier, lundi 29 juin. Il a eu à fournir une caution de Rs 75 000 et signer une reconnaissance de dettes de Rs 300 000. Il a, par la suite, été transféré dans un hôtel qui fait office de centre de quarantaine.

Roupesh Hematlal est ainsi la première personne à enfreindre les nouvelles dispositions du Quarantine Act, mis en place durant la période de pandémie de Covid-19 à Maurice.

Agé de 37 ans, il avait trompé la garde de l’hôtel pour aller rencontrer son épouse et ses deux enfants, qui séjournaient dans un autre établissement hôtelier dans le voisinage.

A la suite de cet incident, sa femme et ses enfants ont été admis en quarantaine à l’hôtel Ambre afin de faciliter le processus de « contact tracing ».