Photo Illustration

Imran Chisty a été pris dans les mailles du filet des Racing Stewards pour la deuxième journée de suite. C’est Julia Keevy qui a présidé le board des RS en l’absence de Stéphane de Chalain, qui était en congé. Le cavalier indien a été trouvé coupable d’une faute d’interférence alors qu’il était en selle sur Starsky dans la deuxième course. Il a plaidé non coupable de la faute qui lui était imputée.

Il a argué qu’il avait tout fait pour que sa monture ne gêne pas Senor’s Guest, qui était à son intérieur. Il est à noter que dans la foulée, Mr Green Street a aussi été contrarié et son cavalier a été contraint de le reprendre. Il a écopé d’une mise à pied de deux journées et de Rs 25 000 d’amende. Il se retrouve avec un repos forcé de trois journées et tout porte à croire qu’il fera appel de cette seconde sanction.

Rye Joorawon, lui, a été sanctionné d’une amende de Rs 15 000 pour n’avoir pas monté Wall Tag jusqu’au but, privant ce dernier de la quatrième place dans l’épreuve principale. Les RS ont aussi ouvert une enquête sur le fait que le jockey Bernard Fayd’herbe n’a pas passé l’alcootest avant la journée. Selon nos renseignements, il aurait déclaré qu’il avait pris de coupes de champagne en compagnie de son entraîneur pour fêter le triplé de son établissement. Il a été mis à pied pour la journée et remplacé par les jockeys Derreck David, Cédric Ségeon et Rye Joorawon.

L’enquête se poursuivra mardi. En ce jour, les RS enquêteront aussi sur un incident impliquant Watch Me Dad et Alssakhra et demanderont des explications au jockey Vikram Sola quant à sa ligne droite finale sur Euroklidon.