- Publicité -

Apparitions de la Vierge 1916-1917 – Fatima au Portugal

« Offrez sans cesse au Seigneur des prières et des
sacrifices… Attirez ainsi la paix dans votre pays »
« C’est par le Cœur Immaculé de Marie que les hommes doivent demander la paix, parce Dieu le lui a confiée »

- Publicité -

Au paroxysme de la Première Guerre mondiale, et alors que s’allumait dans la lointaine Russie la révolution qui allait embraser le monde, trois jeunes enfants portugais témoignent de visions et de messages reçus de la Vierge Marie. Ces apparitions, qui se déroulèrent entre le 13 mai et le 13 octobre 1917, avaient été précédées et comme préparées par celles d’un ange au cours des années 1915 et 1916. Leur retentissement et l’impact de ce qui fut dévoilé au fil des ans sur l’Église et sur le monde fit dire au pape Benoît XVI que « Fatima est sans doute la plus prophétique des apparitions modernes. »

Le récit des apparitions
Francisco, 9 ans, Jacintha, 7 ans et Lucia, leur cousine, vont nourrir leur petit troupeau de moutons. Francisco fait de la musique avec son pipeau et les deux filles se mettent à danser sur le chemin. Une rafale de vent leur fait lever la tête. Un ange, l’ange de la Paix, leur apparaît et les invite à prier avec lui. À genoux, l’ange répète trois fois « Mon Dieu je crois, j’adore, j’espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »

Les 3 visites de l’Ange de la Paix
Les trois jeunes se jettent à genoux et répètent les paroles de l’Ange qui disparaît aussitôt. Les trois jeunes retournent chez eux bouleversés sans se parler et ne parlent de cette apparition à personne. Quelques semaines plus tard l’ange leur apparaît de nouveau et leur dit « Priez, priez beaucoup. Les saints Cœurs de Jésus et de Marie ont sur vous des intentions de miséricorde. Offrez sans cesse au Seigneur des prières et des sacrifices en réparation de tant péchés qui l’offensent et pour la conversion des pécheurs. Attirez ainsi la paix sur votre patrie. »

Les jeunes voyants de Fatima
Une 3e visite de l’Ange qui leur apprend une prière d’adoration.

Les apparitions de la Vierge
13 mai 1917 : Un an après la première visite de l’Ange, les trois jeunes se retrouvent entourés d’une lumière éblouissante. Le message de la Dame : « Je suis du ciel. Je vous demande de venir ici six fois de suite à cette même heure le 13 de chaque mois. En octobre je vous dirai qui je suis et ce que je veux. Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu’il voudra vous envoyer, en réparation des péchés et pour la conversion des pécheurs. Récitez le chapelet tous les jours afin d’obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre. » Elle est restée dix minutes avec eux puis disparaît dans la lumière du midi.

13 juin 1917 : « Je veux que vous récitiez le chapelet tous les jours et que vous appreniez à lire… Jésus veut se servir de toi Lucia afin de me faire connaître et aimer, et établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. »

Francisco et Jacintha ont compris qu’ils ne vivront pas longtemps et se réjouissent d’aller bientôt au ciel. Lucia souffre beaucoup de l’incompréhension de sa maman qui se moque d’elle. Sa vie dans la maison familiale devient bien pénible.

13 juillet 1917 : plus de 4 000 personnes sont rassemblées, mais elles ne voient rien. La Dame demande la prière du chapelet chaque jour et à la fin de chaque dizaine de dire « Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et attirez vers le ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. » Elle demande aussi de faire des sacrifices pour la conversion des pécheurs. Les trois jeunes voient l’enfer où vont les pauvres pécheurs. La Vierge leur demande : « Consacrez le monde à mon Cœur Immaculé et faites la communion réparatrice les premiers samedis de chaque mois. » Les trois cousins sont mis en prison et finalement ce sont tous les prisonniers qui récitent le chapelet avec les trois enfants

13 août 1917 : 18 000 personnes sont sur les lieux de l’apparition, mais les trois jeunes sont toujours en prison et ne sont libérés que le 15 août.
19 août 1917 : 5e apparition — « Priez, priez beaucoup, car beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’il n’y a personne qui se sacrifie et prie pour eux. »
13 septembre 1917 : 6e apparition devant 25 000 personnes. À midi, la Dame apparaît. Les enfants la voient. Il y a aussi une pluie de fleurs avec des pétales blancs et brillants qui s’évanouissent quand ils touchent le sol. La Vierge promet pour le mois prochain la venue de St Joseph et de l’Enfant Jésus.
13 octobre 1917 : 50 000 personnes sont réunies. Il y a un embouteillage monstre alors que la pluie tombe. Les personnes, trempées jusqu’aux os, sont épuisées, alors que les rues sont devenues des bourbiers. À midi, Notre Dame apparaît plus belle que jamais. Elle se révèle : « Je suis Notre Dame du Rosaire. Je désire en ce lieu une chapelle en mon honneur. » Apparaissent après St Joseph et l’Enfant Jésus qui bénit toute la foule. Soudain, le ciel change, la pluie s’arrête, le soleil apparaît et danse pendant dix minutes et envoie des rayons de toutes les couleurs. Les gens se retrouvent dans leurs habits complètement secs. L’ambiance change, les gens s’embrassent, rient et essaient de s’approcher des trois jeunes.

Dès le lendemain, Fatima devient un lieu de pèlerinage. Les trois jeunes apprennent à lire et passent beaucoup de temps à prier. Peu de temps avant de mourir, Jacintha disait à Lucia de bien dire que Dieu nous accorde ses grâces par le Cœur Immaculé de Marie et que c’est à ce Cœur Immaculé que les hommes doivent demander la paix. Jacinthe et Francisco meurent peu de temps après.

Les fléaux majeurs des XXe et XXIe siècles étaient annoncés pendant ces apparitions : totalitarisme athée, Seconde Guerre mondiale, terrorisme et épreuves de l’Église, ainsi que la guerre insidieuse menée contre le mariage et la famille, selon les révélations rapportées par Sœur Lucia, l’aînée des voyants qui survécut plus de huit décennies à ses cousins. Mais Sœur Lucia annonçait aussi de la part de Marie la victoire finale du Christ et en transmettait les moyens : la consécration à Dieu de la Russie et du monde et la récitation toute-puissante du rosaire. Les apparitions de Fatima ont été reconnues en 1930.
Le pape François a canonisé, en 2017, lors des célébrations du centenaire des apparitions qui ont attiré des milliers de personnes, Francisco et Jacintha, deux des enfants qui ont vu la Vierge Marie à Fatima.
Sœur Lucia, la voyante de Fatima

Sœur Lucia a eu le privilège de voir Notre Dame au moins trois fois de plus après être devenue adulte. Elle a apporté un soutien continu à Francisco et Jacintha lorsqu’ils étaient malades et a fait preuve d’une générosité désintéressée en décrivant leurs vertus aux autres. En 1925, elle devient religieuse et disparaît de la vue publique. Son rôle de messagère était terminé. ‎‎Elle a fait preuve d’humilité alors qu’elle aurait pu être fière de son rôle dans la mise en place du miracle du soleil. Elle s’est obstinée à essayer de persuader les autorités de l’Église de publier le Troisième Secret, mais a accepté l’autorité de ses supérieurs, tout comme elle a accepté le rôle qui lui a été confié par la Mère de Dieu. ‎ La demande de Notre Dame concernant les communions réparatrices a été faite en décembre 1925, après que Lucie soit entrée dans une communauté religieuse en Espagne.

Notre Dame apparut, montrant son cœur cerclé d’épines, et dit : « Voici, ma fille, mon Cœur entouré des épines dont les hommes ingrats le transpercent continuellement par leurs blasphèmes et leur ingratitude. Tu essaies du moins de me consoler, et pour ma part je promets d’assister à l’heure de la mort des grâces nécessaires au salut tous ceux qui, le premier samedi de cinq mois consécutifs, iront se confesser, communieront, disons cinq décades du Rosaire et me tenir compagnie pendant un quart d’heure, en méditant les mystères du Rosaire avec l’intention de m’offrir réparation. »

En 1940, en pleine Guerre mondiale, Lucie écrivit à nouveau au Saint-Père le suppliant de consacrer le monde au Cœur Immaculé, avec une mention spéciale de la Russie. Pie XII accéda à sa demande en 1942.
Le 26 juin 2000, ‎‎le pape Jean-Paul II‎‎ a publié le Troisième secret de ‎‎Fatima dans lequel il a déclaré que la tentative de son assassinat était l’accomplissement de ce secret. Le 13 mai (date de la tentative d’assassinat) est l’anniversaire de la première apparition de la ‎‎Vierge Marie‎‎ aux trois enfants de Fatima, ce que le Pape a toujours considéré comme significatif, attribuant sa survie ce jour-là à sa protection. Sœur Lucie est décédée le 13 février 2005, à peine un mois avant ce qui aurait été son 98e anniversaire. Son corps est enterré dans la basilique de Fatima.

À Maurice
Deux églises sont dédiées à Notre Dame de Fatima
1964 : À Triolet, consécration de la nouvelle église paroissiale pour desservir les régions de Trou-aux-Biches et de Triolet. Tous les ans, la fête paroissiale est célébrée le 13 octobre, jour de l’apparition à Notre Dame de Fatima.

1983 : À Petite-Rivière-Noire à Malakoff, à l’entrée du village. Une chapelle en plein air au bord d’une route très fréquentée. Seul l’autel où se fait la célébration est recouvert d’un toit de chaume, les fidèles assistent à la messe en plein air. Un style nouveau, mais un lieu bien aménagé qui invite à la prière et à la dévotion mariale.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour