« Personne n’est au dessus de la loi ». Ce sont les propos de la présidente du conseil de district de Rivière-Noire, Véronique Leu-Govind, qui a porté plainte aux Casernes centrales cet après-midi, mercredi 16 septembre, contre les organisateurs d’un concert à Rivière-Noire.

 

L’évenement s’est tenu le dimanche 6 septembre, toutefois, sans le feu vert du conseil de la région.

Accompagnée de son homme de loi,  Me Rouben Mooroongapillay, elle s’est rendue au Central Criminal Investigation Department (CCID).

Elle affirme également que le concert se serait déroulé en présence d’un ministre. Pour cette membre du PMSD, les droits auraient été outrepassés à cause d’un ministre, dit-elle.

« Il y a enormément d’artistes qui souhaitent organiser des concerts mais n’obtiennent pas de permis”, souligne-t-elle.

Son avocat, lui, soutient qu’il ne peut y avoir une législation de deux poids deux mesures. « La loi est appliquable pour tout le monde. La police a été informée ce de concert mais rien n’a été fait. Le Commissaire de police a une responsabilité a assumé ».