Une attention sérieuse sur certains sujets est demandée par les opérateurs économiques réunis au bureau du ministre du Développement industriel, Sunil Bholah, jeudi matin. Les représentants de la Mauritius Export Association (MEXA), de l’Economic Development Board (EDB), de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Maurice, de l’Association des Manufacturiers Mauriciens (AMM), de Business Mauritius et de SME Mauritius ont exprimé leurs demandes au gouvernement suite à la reprise partielle des activités.

L’augmentation considérable du fret, la nécessité de rehausser la compétitivité et l’acquisition de nouvelles connaissances des marchés figurent parmi les demandes des opérateurs économiques du pays. Lors de cette réunion, la décision de la mise sur pied d’un comité, réunissant les institutions susmentionnées pour passer en revue les accords commerciaux avec la Chine, Maurice et l’Afrique afin d’en tirer les bénéfices, a été prise. Cette réunion de travail, dont l’agenda était l’évaluation de la situation de confinement et la reprise partielle des activités économiques à partir de jeudi, a révélé que les exportations pour le mois de janvier dernier s’élèvent à un peu plus de Rs 3 milliards, soit une baisse de 5%, comparée à janvier 2020. Les exportations du secteur manufacturier ont enregistré une baisse de Rs 5 milliards de janvier 2020 à décembre 2020 comparé à la même période en 2019.

Mais selon le ministère du Développement industriel, cette baisse est « moins drastique » que ce que prévoyaient les opérateurs dans une conjoncture économique difficile frappée par la COVID-19. Selon la MEXA, les deux facteurs principaux, qui ont contribué à la bonne performance du secteur manufacturier, malgré la situation internationale incertaine durant la première année de la pandémie sont : l’image de Maurice dans la gestion exemplaire de la crise sanitaire et le commerce en ligne qui prend de l’essor.

Lors de cette réunion, le ministre Sunil Bholah a salué le courage et la résilience des opérateurs. De leur côté, les industriels affirment qu’ils sont « mieux préparés » à faire face à la situation actuelle de confinement. Une visibilité sur les commandes est aussi présente. D’ailleurs, les entreprises engagées dans l’exportation opèrent déjà avec 50% de leur main-d’œuvre. Selon eux, malgré le ralentissement, il n’y a pas eu de perturbation majeure de leurs opérations.

Par ailleurs, ils espèrent pouvoir opérer au mieux de leurs capacités dans les semaines à venir. En parallèle, ils s’engagent aussi dans la campagne de vaccination de leurs employés. Pour venir en aide aux opérateurs, Sunil Bholah a rappelé les différents plans de soutien mis en place par le gouvernement à l’intention des opérateurs, dont le Wage Assistance Scheme, le Freight Rebate Scheme et le Trade Promotion Marketing Scheme.