Photo illustration

Les tests effectués avant l’embarquement des 150 ouvriers indiens de la compagnie Afcons Infrastructure font tiquer dans certains milieux, qui n’hésitent pas de les qualifier de « douteux ». C’est ce qu’on indique dans certains milieux de la santé.

Le vol MK 111, spécialement affrété pour transporter ces employés devant se rendre à Agalega dans le cadre des travaux en cours, est arrivé à Maurice dimanche en provenance de Mumbai. Mais selon certaines sources concordantes, ces employés d’Afcons se sont embarqués à bord du vol plus de huit jours après avoir effectué leurs tests PCR. D’ailleurs, on affirme qu’ils ont réalisé leurs tests « obligatoires » avant même qu’ils se réunissent à Mumbai pour le départ.

On indique que certains paraissaient déjà malades lors du voyage vers Maurice dimanche. « Dimounn ti pe toufe lor vol ek a sak fwa ti pe bizin dir zot ki zot bizin met zot face shield ek mask », fait-on comprendre selon des témoignages recueillis par Le Mauricien. En effet, ce sont les résultats des tests de 70 personnes parmi les 150 employés d’Afcons qui ont donné lieu à 11 cas positifs.