- Publicité -

À compter du 24 janvier – Callichurn : ‘’Le Covid Leave est remboursable’’

Le Covid Leave est remboursable depuis le 24 janvier. C’est ce qu’a déclaré au Mauricien le ministre du Travail et de la Protection des Consommateurs, Soodesh Callichurn. Il répondait aux interrogations des syndicats, des employeurs et des employés concernant la date à laquelle cette mesure est entrée en vigueur.

- Publicité -

Ainsi, tous les employés qui ont pris un jour de congé pour aller se faire vacciner contre le Covid-19 devraient avoir droit à un remboursement. Le ministre invite ainsi les entreprises à respecter cette décision gouvernementale, car certains syndicalistes ont fait état de problèmes rencontrés par les salariés pour appliquer ces droits.
En effet, bon nombre d’employés exerçant dans le secteur du transport en commun affirment que leur boni de présence est supprimé lorsqu’ils se rendent dans un centre de santé pour se faire vacciner.

Interrogé à ce sujet, un haut responsable d’une compagnie d’autobus a déclaré qu’une telle pratique n’est pas préconisée pour ses employés. « Nous sommes en train d’encourager nos employés à se faire vacciner à la troisième dose car ils sont des Frontliners, qui sont appelés à côtoyer le public voyager tous les jours », fait-il ressortir.

Au niveau des centrales syndicales, l’idée de créer un front commun pour forcer le gouvernement à aller au-delà d’un jour de congé payant pour se faire vacciner progresse. La General Workers Federation (GWF) souhaite que les centrales syndicales se joignent à cette demande pour mener campagne en faveur de la nécessité d’accorder de Covid Leave pour les salariés qui sont en isolement.

Les syndicalistes ne veulent pas que les Covid Leaves soient puisés des congés annuels, des congés de maladie ou du Vacation Leave.

Les syndicalistes maintiennent que le Covid-19 doit être considéré comme une maladie qu’on peut contracter sur les lieux du travail et à ce titre les employeurs doivent accorder une attention particulière à la santé des travailleurs.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour