- Publicité -

Polémiques : Liying Zhu, ambassadeur de Chine « Je laisse le soin aux autorités d’enquêter »

L’allusion du ministre des Infrastructures nationales, Bobby Hurreeram, citant le géant des télécommunications chinois Huawei au coeur de la polémique sur le sniffing du réseau d’internet transitant à Maurice, provoque des réactions. D’abord, le ministre des Affaires étrangères, Allan Ganoo, a dû intervenir en catastrophe pour limiter la casse sur le plan des relations diplomatiques Chine-Maurice, marquant ces jours-ci leurs 50 ans. De son côté, l’ambassadeur de Chine, Liying Zhu, a tenu à mettre les points sur les “i” en soutenant qu’il laisse le soin aux autorités mauriciennes d’enquêter sur la présence de Huawei à Mauice.

- Publicité -

« Des craintes, des allégations sur Huawei sont sans fondement. Ce sont des histoires créées de toutes pièces par les Américains furieux de voir que le numéro 1 mondial des télécommunications est chinois. Comment avaler cette réalité ! Même avec leurs alliés, ils font tout pour empêcher la concurrence. Alstom français et Toshiba japonais ont subi le même sort », déclare le diplomate chinois à Week-End.

« La propagande reste la propagande. Aucune preuve tangible n’a été donnée sur le soi-disant espionnage de Huawei à la sécurité nationale des États-Unis. Aucune preuve non plus n’a été donnée sur la corruption de Huawei avec ses partenaires mondiaux. Vous imaginez la puissance du renseignement américain. Après tant d’années d’enquête, s’il ne trouve pas, qui trouvera ? » poursuit-il.

En ce qui concerne Maurice, l’ambassadeur affirme qu’il laisse le soin aux autorités mauriciennes d’enquêter. « Ce sont leurs droits. Huawei est disponible pour toute collaboration pour les enquêtes. Sur Huawei, je suis confiant. C’est une entreprise correcte qui a tellement contribué au développement de la télécommunication à Maurice. Avec son transfert de savoir-faire, Maurice se trouve aujourd’hui au premier rang dans la région. Et je suis fier que la high-tech, représentée par Huawei, devienne le leader de la coopération sino-mauricienne pour l’avenir », affirme l’ambassadeur de Chine.

« Finalement, j’espère qu’on arrête de dire des bêtises et de raconter n’importe quoi sur les relations Chine-Maurice. La Chine espionne Maurice ? Réfléchissez par vous-même, faites attention de ne pas tomber dans le piège de la propagande mensongère. Mes rencontres avec le gouvernement mauricien sont concluantes : le partenariat sino-mauricien est solide et va bien. Le pays accueille à bras ouverts les entreprises chinoises pour une coopération gagnant-gagnant », conclut l’ambassadeur.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour