- Publicité -

Prix des Carburants : Aucune objection de la police au rallye de l’ACIM du 24

L’Association des Consommateurs de l’île Maurice (ACIM) tiendra un rallye motorisé à Port-Louis le 24 septembre pour dénoncer le maintien du prix de l’essence à Rs 74.10 et celui du diesel à Rs 54.55. Informée, la police n’a émis aucune objection à cette manifestation pour l’heure. Ce qui veut dire, selon Jayen Chellum, secrétaire de l’association, qu’il peut aller de l’avant avec l’organisation de l’événement.

- Publicité -

Le rôle de l’ACIM est de venir en aide aux consommateurs, et cela se traduit à travers plusieurs actions chaque jour. Une précision que le président de l’association, Khalil Emanboccus, a tenu à apporter, précisant que le combat contre le prix excessif du carburant se situe dans cette même perspective. Selon lui, rester tranquille face à la politique dominer du gouvernement sur le prix de l’essence et du diesel, voudrait dire « être complice de la situation ».

Jayen Chellum s’est dit choqué que le Petroleum Pricing Committee (PPC) ait opté pour le maintien du prix appliqué en mai dernier, en dépit du fait que le prix de l’essence et du diesel est en baisse depuis trois mois sur le marché mondial. « 70 pays ont déjà appliqué une baisse par rapport à cette situation. A Maurice, non seulement on maintient le prix de l’essence, mais on trouve qu’il fallait augmenter celui du diesel. J’aimerais bien que la STC vienne nous dire à combien il achète le diesel et comment elle négocie ce prix », dit-il.

Le secrétaire de l’ACIM fait aussi remarquer que, selon le graphique inclus dans le communiqué du PPC, cela démontre clairement qu’il y a eu une baisse dans le prix mondial du carburant. « Sur quoi donc se basent-ils quand leurs propres graphes démontrent qu’il y a une baisse. Nous ne comprenons plus rien. » Jayen Chellum se dit ainsi sceptique concernant l’intervention du ministre du Commerce, Soodesh Callichurn, qui aurait refusé d’avaliser une hausse de Rs 15.95 sur le litre de diesel, selon le communiqué du PPC. « S’il avait pris le temps d’analyser les graphiques, il aurait recommandé une baisse du prix de l’essence et du diesel, et ne serait pas intervenu pour maintenir le prix actuel. D’ailleurs, le communiqué du PPC lui-même mentionne qu’on aurait dû avoir une baisse de 4%», ajoute-t-il.

Tout en dénonçant le fait que les Rs 3 autrefois prélevées sur le litre du carburant pour le Covid Solidarity Fund et l’achat des vaccins aient été transférés sur le riz, la farine et le gaz, Jayen Chellum souligne que la STC revoit en même temps la qualité de la farine. « Cela veut-il dire qu’on va acheter la farine plus cher ? On aurait aimé avoir des éclaircissements. Nous avons écrit plusieurs fois pour demander le prix à chaque fois qu’un bateau arrive. »

Pour toutes ces raisons, l’ACIM et ses partenaires organisent un rallye dans la capitale le samedi 24 septembre. George Ah-Yan, membre de la plateforme, déclare que c’est l’occasion pour les Mauriciens de venir dire leur désapprobation « de la politique dominer » du gouvernement. Soulignons qu’à ce jour, la police n’a émis aucune objection à la tenue de ce rallye.

Une lettre a bien été envoyée au commissaire de police, Anil Kumar Dip, et Jayen Chellum a été appelé à consigner son Statement aux Casernes centrales. Plus de 48 heures après, selon la Public Gathering Act, la police aurait dû communiquer sa décision aux organisateurs. « Il faut savoir que la police ne donne pas l’autorisation, mais doit simplement être informée. Comme nous n’avons reçu aucune objection, pour nous, cela veut dire que nous pouvons aller de l’avant. »

Il donne ainsi rendez-vous aux Mauriciens à venir exprimer leur mécontentement sur cette décision du gouvernement à 14h rue Volcy Pougnet, à Port-Louis. Le rallye passera par la suite par les rues Lord Kitchener, Royal, Magon, Pope Henessy, Labourdonnais et SSR, avant de revenir au point de départ.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour