Bâtiment du ministère du Travail

La manifestation organisée par les employés de PAD CO Ltd, mardi à Riche-Terre, s’est soldée par un accord en trois points lors d’une réunion tripartite au siège du ministère du Travail. L’accord stipule que d’abord que le salaire pour le mois de juillet sera versé ce mercredi et que chaque salarié aura un maximum de Rs 15 000. D’après le deuxième point, un plan de redéploiement sera mis en chantier pour ces employés et des contacts ont été établis avec d’autres compagnies. L’objectif est de compléter cet exercice de redéploiement dans les plus brefs délais. Cet accord note enfin que le problème d’approvisionnement en nourriture pour les travailleurs étrangers a été réglé depuis hier.

Ils auront droit ainsi à du riz, des grains secs, des pommes de terre et du poisson. Les problèmes d’eau potable et de gaz ménager ont aussi été résolus.

Placée sous administration judiciaire depuis le 7 juillet, cette compagnie de construction fait face actuellement à de grosses difficultés financières car bon nombre de ses contrats ont été annulés dans le sillage de l’affaire Saint-Louis. Le compte bancaire de PAD CO avait été bloqué à la suite d’une enquête initiée par l’Independent Commission Against Corruption. Une motion avait aussi été présentée en Cour suprême pour débloquer la situation. L’entreprise emploie actuellement 500 travailleurs étrangers et 411 travailleurs mauriciens. Les travailleurs de PAD CO sont représentés par la Confédération des travailleurs des secteurs public et privé.