- Publicité -

Apollo Hospitals, Navi Mumbai : un nourrisson mauricien sauvé d’une grave malformation cardiaque

Dr Bhushan Chavan : « Le nourrisson était à l’ICU depuis deux longs mois à Maurice… Son poids à l’âge de quatre mois était le même qu’à la naissance, soit seulement 2,5 kg »

Un nourrisson mauricien, atteint du syndrome de rubéole congénitale entraînant un canal artériel patent – une malformation cardiaque – a été traité avec succès à Apollo Hospitals, à Navi Mumbai.

- Publicité -

Cette malformation cardiaque – potentiellement mortelle – avait fait que le bébé n’était pas en mesure de se nourrir correctement. De plus, le cœur du nourrisson subissait un volume excédentaire, avec une insuffisance cardiaque congestive. Le diagnostic et l’intervention en temps opportun des médecins spécialistes des hôpitaux Apollo, Navi Mumbai, qui ont surmonté de multiples défis pour combler la malformation cardiaque, ont insufflé une qualité de vie au bébé, et par là même un avenir.

Dr Bhushan Chavan, consultant, pédiatrie et cardiologie pédiatrique, à Apollo, Navi Mumbai, explique que « le cas était compliqué ». Il ajoute : « le nourrisson était à l’ICU depuis deux longs mois à Maurice. Il n’avait pas réussi à s’épanouir et son poids à l’âge de quatre mois était le même qu’à la naissance, soit seulement 2,5 kilos. Nous avons eu la chance qu’il ait réussi le long voyage depuis Maurice sans aucun problème majeur. Après son admission, il a été soigneusement évalué et on a constaté que le PDA (Patent Ductus Arterious) était de taille significative pour le bébé. La norme de soins pour les grands PDA avec un flux sanguin important est la fermeture par des méthodes chirurgicales ou transcathéter. En raison du faible poids, il a été décidé d’opter pour une fermeture interventionnelle mini-invasive du PDA dans notre Cath-Lab avancé ».

Toutefois, le faible poids du bébé et la présence de veines thrombosées ont rendu la procédure plus difficile. Selon le Dr Bhushan Chavan, bien que l’approche se fasse généralement par la veine fémorale de la jambe, dans ce cas, cela n’était pas possible. « En raison de l’état fragile du bébé, nous n’avons pas eu le temps et avons décidé d’utiliser un nouvel itinéraire. Nous avons traversé la veine jugulaire interne sur le côté droit du cou.

La marge d’erreur est très faible dans la manipulation de bébés minuscules et l’utilisation initiale d’un fil à travers une gaine a entraîné un glissement et un ralentissement de la fréquence cardiaque. Il a alors été immédiatement décidé d’innover et d’utiliser un cathéter flexible pour guider le fil avec le dispositif d’occlusion. Nous avons utilisé le plus petit dispositif disponible, l’occlusion Lifetech de 3×5 mm, l’avons négocié à travers le cathéter de guidage et l’avons positionné à travers le PDA pour réussir à fermer et à bloquer tout flux à travers celui-ci ».

La position de l’appareil a été confirmée par un échocardiogramme, un scanner utilisé pour examiner le cœur et les vaisseaux sanguins environnants, qui a montré une fermeture complète de la malformation cardiaque. La procédure de deux heures a été suivie d’une récupération sans incident, le bébé pouvant prendre des tétées confortablement. Outre le Dr Bhushan Chavan, l’équipe clinique des hôpitaux Apollo de Navi Mumbai comprenait le Dr Leena Pawar, anesthésiste, et le Dr Narjohan Meshram, spécialiste des soins intensifs pédiatriques.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour