La Fondation AfrAsia, qui s’est associée à l’ONG Reef Conservation, concrétise son  engagement envers la communauté et l’écosystème mauricien avec un don d’environ Rs 1,3 million pour financer le programme SOS Mangrove. Ce projet de Reef Conservation s’inscrit dans la continuité du plan d’action initié après la catastrophe de Wakashio par la Fondation et constitue la troisième phase de cette initiative écologique.

Le vraquier MV Wakashio a déversé plus de 1 000 tonnes de fioul à très faible teneur en soufre (VLSFO) dans l’océan Indien, à deux kilomètres des côtes de Maurice. La zone touchée représente un centre environnemental et économique clé pour l’île, comprenant un parc marin, deux réserves marines et une zone protégée au niveau international à Pointe d’Esny. Étant l’une des plus grandes zones humides restantes à Maurice, l’écosystème de mangrove de Pointe-d’Esny a été désigné site Ramsar en 2011 et abrite des espèces végétales endémiques en danger critique d’extinction. Malgré tous les efforts déployés, la marée noire a touché jusqu’à présent plus de 30 kilomètres de côtes et environ 95 hectares de mangroves.

Réagissant à la marée noire, Reef Conservation a initié des enquêtes visuelles sur 15 sites de mangrove, de Blue Bay à Trou d’Eau Douce, et a contribué à l’élaboration de protocoles de surveillance à long terme avec une équipe d’experts locaux et internationaux afin d’évaluer les dommages collatéraux et d’assurer les fonctions écologiques et les services écosystémiques essentiels. Grâce au programme SOS Mangrove, l’ONG vise à assurer une surveillance et une éducation à long terme, et à étudier les moyens et les possibilités de restaurer les forêts de mangrove à Maurice. Le programme prend également en compte la sensibilisation de la population à l’importance de ces plantes.

« La contribution de la Fondation AfrAsia est fondamentale. Grâce à ces fonds, nous parviendrons à intégrer la communauté dans cette initiative innovante, en générant l’application de science citoyenne pour la collecte de données sur la mangrove. Mais surtout, nous aurons l’opportunité de promouvoir nos recherches sur les mangroves à Maurice. Nous nous efforçons de préserver les mangroves et de sensibiliser le public à cet écosystème extrêmement fragile. Ces objectifs sont au cœur de l’ambitieux programme SOS Mangrove », explique François Baguette, chef de l’équipe de recherche de Reef Conservation.

Le début du programme « SOS Mangrove » est prévu pour la fin du mois de juillet 2021 jusqu’à décembre 2022. « Les mangroves jouent un rôle crucial dans la préservation de la biodiversité marine et la prévention de l’érosion côtière. La marée noire du MV Wakashio a été une catastrophe écologique sans précédent l’année dernière. En tant que banque responsable, nous nous sentons obligés de contribuer au programme de recherche et de sensibilisation relatif à l’écosystème mauricien par le biais de la Fondation AfrAsia. En gardant à l’esprit les ODD, notre objectif est de renforcer l’importance de la préservation de la faune et de la flore marine à Maurice. C’est essentiel pour préserver l’habitat côtier unique qu’offre notre île et soutenir les moyens de subsistance des communautés locales », souligne Alvin Peerthy, responsable du développement durable et de la RSE à AfrAsia Bank.