Source photo : Facebook

Depuis une semaine, les Frontliners qui se rendent au supermarché Tangs Way, à Beau-Bassin, ont du fil à retordre. Alors qu’ils sont exemptés de suivre l’ordre alphabétique et de faire la queue, la sécurité du supermarché les empêche tout de même d’y accéder librement. Bien que des Frontliners qui s’y étaient rendus ont attiré l’attention des autorités sur le sujet, rien n’a été fait.

« Depuis une semaine, tous les Frontliners de la Santé, qui se rendent au supermarché Tangs Way, à Beau-Bassin, ont des difficultés. La sécurité les empêchent d’entrer même sur présentation de leur WAP et carte de travail. Il y a plusieurs membres du personnel de la Santé qui habitent à Beau-Bassin et qui se rendent chez Tangs Way », explique un infirmier au Mauricien.

Il poursuit : « Ils n’ont pas de jour fixe pour travailler et leurs jours Off varient. Donc, tel que préconisé, ils devraient avoir accès aux supermarchés n’importe quel jour et ne sont pas obligés de faire la queue. Sekirite dan Tangs pe maltret dimoun, pe dir zot retroun dan zot zour ek al fer lake. Se inakseptab sa tretman-la. Sak sipermarse fer so lalwa. »

Les Fronliners demandent ainsi aux policiers de contrôler ce qui se passe et de faire respecter la loi. À noter que, lors de la conférence de presse du National Communication Committee (NCC), au bureau du Premier ministre, le 13 mars dernier,  le  ministre de la Santé et du Bien-être, le Dr Kailesh Jagutpal, avait indiqué que, durant le confinement, « les Frontliners de la Santé et de la police sont exemptés d’ordre alphabétique pour effectuer leurs achats ». Et d’ajouter : « Ils sont également prioritaires et n’ont donc pas besoin de faire la queue devant les commerces. » C’est une décision qui émane du High Level Committee.