- Publicité -

Transport en commun : la 3e dose en priorité pour les travailleurs réclame le syndicat

Les chiffres de contamination restent alarmant, la situation devient de plus en plus difficile pour ceux qui travaillent dans le transport en commun. L’Union of Bus Industry Workers lance un appel aux autorités et réclame en priorité l’administration de la booster dose contre la Covid-19.

- Publicité -

Pour rappel, le gouvernement avait pris l’initiative d’administrer le vaccin Pfizer au  personnel de santé des secteurs public et privé, les patients dialysés, ceux souffrant de cancer, de maladies respiratoires, de trisomie et les femmes enceintes en priorité.

Alain Kistnen, le syndicaliste, rappelle que les travailleurs des transports en communs font parti du service essentiel dans le pays, « nous nous considérons au même niveau que les frontliners », déclare-t-il.

Le syndicat appuie également son point sur le fait que le transport en commun est devenu un vecteur pour véhiculer ce virus.

Le secrétaire de UBIW attire également l’attention sur l’absence de gestes barrière dans le transport en commun, qui est dénoncée de manière systématique par le syndicat.  Bien que les travailleurs se protègent du mieux possible, le risque de contamination reste tout de même bien présent.

Car ils sont en contact avec les passagers. « Les contaminations continuent de gripper dans le secteur et nous sommes en contact direct avec les passagers.Nous pensons que notre requête est noble » a-t-il ajouté.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour