L’activiste social Bruneau Laurette a consigné une deuxième déposition au Central CID, ce jeudi 13 août, contre le capitaine et l’équipage du MV Wakashio, échoué sur les récifs de Pointe d’Esny depuis le 25 juillet.

« Nous poursuivons nos dépositions contre le capitaine et l’équipage pour ‘stirring up war’ parce que le bateau est entré sur notre territoire sans aucune autorisation », a indiqué  Bruneau Laurette face à la presse ce matin, aux côtés de son conseiller légal, Me Sanjeev Teeluckdharry.

Ce dernier a attiré l’attention sur le fait qu’un « acte de guerre peut être aussi la dispersion de produits toxiques. Car après 21 ans jours, nous n’avons toujours pas de document officiel qui informe des composants des produits qui se trouvent sur ce bateau ».

Pour rappel, lors d’un point de presse, Bruno Laurette avait signifié son intention d’engager des actions légales contre ceux qu’il estime responsables de la situation.

Il a porté plainte contre les ministres de la Pêche et de l’Environnement, respectivement Sudheer Maudhoo et Kavydass Ramano, ainsi que le directeur de Shipping, Alain Donat, pour soupçons de « culpable omission ».

Des private prosecutions sont prévus la semaine prochaine à la cour de Mahébourg.