Lle Premier ministre adjoint, Steven Obeegadoo, a déclaré à la presse ce mercredi qu’une des raisons menant à la réouverture des frontières, prévue ce jeudi 1er octobre, est la forte demande des Mauriciens et étrangers.

Le ministre du Tourisme indique que le gouvernement procède par étape avec une « réouverture contrôlée », et les conditions sanitaires respectés.

Il soutient qu’avec l’appui d’un protocole sanitaire établi, environ 3 500 travailleurs de l’aéroport et des hôtels ont été formés pour faire respecter les protocoles.

Avec la possibilité de faire des réservation à travers la plateforme de la MTPA, pour le choix de l’hôtel par exemple, le ministre du Tourisme a affirmé que des « guest houses » avec des prix plus abordables pourraient être proposées.

A ce mercredi matin, plus de 1 200 réservations avec un majorité de mauriciens ont déjà été enregistrés.

Quant aux Mauriciens partis à l’étranger pour des besoins médicaux, ces derniers seront logés gratuitement à l’hôpital de Souillac à leur retour. « Ceux en extrême détresse, au cas par cas, seront accueillis dans les  »recreations centres » au frais de l’État. Pour ceux avec des difficultés financières, un loan scheme est aussi disponible », ajoute le DPM.

En ce qui concerne les 11 cas positifs détectés hier parmi les travailleurs indiens, pour le compte de la compagnie de construction Afcons Infrastructure, le DPM s’est voulu rassurant en déclarant que, désormais, le système mis en place est « bien rodé pour toute éventualité ». « Notre travail est de réduire au maximum les risques », a affirmé Steven Obeegadoo.