- Publicité -

Technologie : le réseau GINS desservira 300 sites gouvernementaux

Une signature d’accord pour le réseau GINS (Government Intranet System), afin de numériser et de moderniser davantage les services publics, a été signée à la SICOM Tower, à Ebène, cette semaine, entre le ministère des TIC et le responsable du Government Solutions and Special Projects de Mauritius Telecom.

- Publicité -

Le réseau GINS desservira 300 sites gouvernementaux supplémentaires au cours des trois prochaines années, dont 160 écoles secondaires à Maurice et à Rodrigues. La nouvelle phase débutera dans les prochaines semaines pour atteindre plus de 500 sites disposant d’une connectivité à haut débit au GOC.

Le ministre des TIC, Deepack Balgobin, a souligné que l’épine dorsale d’une infrastructure repose sur une connectivité « bonne et robuste » entre les sites gouvernementaux et le Government Online Centre (GOC), ainsi que sur des technologies de pointe pour soutenir les services numériques.

« Cela nécessite une transformation du réseau GINS pour accompagner le roadmap de la numérisation pour une smart île Maurice, d’où l’amélioration du GINS existant », a-t-il déclaré.

Le ministre a rappelé que le GINS a été lancé en 2004 dans le but de fournir un accès Internet sécurisé, ajoutant qu’il interconnecte environ 224 sites gouvernementaux. À la suite d’un appel d’offres, MT a été sélectionnée pour mettre en œuvre le nouveau réseau GINS, a-t-il déclaré.

Le GINS 2.0 sera construit sur un réseau entièrement fibré utilisant la technologie SD-WAN et offre une connectivité robuste et sécurisée aux succursales sur différentes fibres ou sur des réseaux mobiles, améliorant ainsi efficacement la capacité du réseau.

Pour sa part, le Head of Government Solutions and Special Projects of Mauritius Telecom, Sandeep Rambhojun a souligné que quelque 533 sites seront gérés dans le cadre de l’accord, ce qui représente le plus grand réseau SD-WAN de l’île Maurice.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour