Avant la fin de l’année, les membres d’Immersion Plus projettent de lancer leur premier jeu vidéo pour PC intitulé Project Boost. Un Third Person Shooter incluant des touches locales notamment dans les graphiques. Les développeurs se réfèrent à leur création comme un jeu rapide sur fond d’une histoire captivante qui se dévoile au fur et à mesure.

Project Boost est ce qu’on appelle un Third Person Shooter Game. Un type de jeu qui consiste à tirer sur des ennemies et des cibles. Le joueur aura le choix entre un personnage féminin ou masculin pour parcourir les nombreux stages du jeu.

Derrière ce projet on retrouve trois collègues férus de jeux vidéos et travaillent tous les trois dans le domaine de la technologie informatique. Yvans Hans Pidial (Creative Director), Vinayak Khusul (Technical Director) et Keshav Seechurn (Content Director) ont ensuite été rejoints par d’autres personnes. L’équipe est aujourd’hui composée de 17 personnes.

Palpitant.

Les membres d’Immersion Plus soutiennent ainsi que le Gameplay est rapide et palpitant agrémenté d’une histoire captivante qui se dévoile lentement au fur et à mesure que le jeu progresse. “Nous nous sommes inspirés de jeux vidéos tels que Doom et Max Payne. Il s’agit ici d’une Revenge Story.”

Il faut savoir que le jeu se déroule en Indoor et que les créateurs ont ajouté des touches locales pour bien concrétiser l’idée qu’il s’agit d’un jeu mauricien. “Sur les murs, vous verrez des peintures de dodo créées par des artistes mauriciens par exemple. Vous verrez également des drapeaux de Maurice et vous entendrez également des noms mauriciens parmi les personnages que vous croisez dans le jeu”, indique Vinayak Khusul.

Selon les créateurs :  “Le principal objectif est de montrer que Maurice a également du potentiel de créer une brèche dans le secteur du développement de jeu vidéo au niveau international mais aussi d’inspirer d’autres développeurs indépendants de l’île et de leur faire comprendre qu’ils peuvent croire en eux”, dit Vinayak Khusul,

140 000 vues.

Tout a commencé l’année dernière quand la petite équipe a commencé a parlé d’idées de jeux. Très vite, l’idée d’un Third person shooter a dominé les débats. Cependant : “Personne n’a voulu prendre le risque.  On considère que les jeux vidéo n’est pas un secteur d’innovation, ce qui ne fait aucun sens pour nous”, souligne Vinayak Khusul.

Ils décident alors d’aller de l’avant en créant un Teaser qu’ils publient sur Facebook en mars pendant le confinement. S’il n’a pas connu le succès espéré, il a quand même reçu quelques commentaires encourageant. Un deuxième Teaser , plus abouti, est alors lancé en avril récoltant lui 140 000 vues. “Ça nous a poussés à poursuivre l’aventure. Nous avons vu qu’il y avait du potentiel et nous sommes allé proposer le projets sur les plateformes internationales.” L’équipe est alors passé de 3 à 17 progressivement avec l’arrivée à bord d’un autre Mauricien qui s’occupe de la 3D et de divers autres personnes issues de différents pays.