La badiste Kate Foo Kun mariée et établie en République Tchèque, est la sportive dont les frais universitaires coûteront les plus chers. Elle vise une participation aux JO de Tokyo l’an prochain

18 sportifs bénéficieront de l’option sport-études mauricien. Pour cela, une somme de Rs 2 090 955 a été déboursée par le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES) afin de contribuer à leur épanouissement académique et sportif.

Alors que la décision de la TFES avait été approuvée le 18 septembre dernier, ce n’est que vendredi dernier que le rapport a été rendu dévoilé à la presse. Les Mauriciens retenus, bénéficieront d’un soutien (conséquent pour quelques-uns) dans l’orientation de leur carrière, aussi sportive que professionnelle. Bien que le TFES existe depuis déjà quelques années, le ministère des sports a souhaité restructurer à travers des contrats — liant la fédération sportive, le sportif et la TFES — renouvelables après un an, un système permettant aux bénéficiaires de conseiller études et pratique sportive intense. Parmi, on retrouve six sportifs, Alexandre Bongout et Melvin Appiah (badminton), Grégory Lagane, Alexandre Mayer et Christopher Lagane (cyclisme) et Marie Chandrine Perrine (Jujitsu),, dont les frais de scolarité s’élèvent à plus de Rs 200 000 chacun.

Le deuxième des sept points du rapport du TFES concerne le CSR, où une enveloppe de Rs 147 000 venant de plusieurs entreprises locales pour la promotion du sport. Du côté du handisport, Noemie Alphone (course en fauteuil) a bénéficié d’une somme de Rs 98 000 du Sir Jean Etienne Moilin Ah Chuen Foundation, pour l’entretien de ses équipements. Pour ce qu’il s’agit de l’Aurally Handicapped Sports Persons Federation, la TFES est en attente d’une réponse du Mauritius Institute of Training and Development (MITD) pour une éventuelle collaboration entre les deux parties. À noter que la TFES a renouvelé son contrat avec la MITD.

Par ailleurs, l’ancien judoka Mike Rigobert percevra mensuellement une somme de Rs 3 500 pour sa médaille d’or en 2010 lors des championnats d’Afrique. À noter aussi que deux officiers de la TFES, à savoir Niven Jocelin et Edina Ragudu seront en mission à Rodrigues du 4 au 7 novembre, afin d’évaluer le programme qui a été lancé en 2019.

Les bénéficiaires

Étude tertiaire & vocationnelle

Anais Angeline (PHYSFED) Rs 4, 000 : Frais d’admission à l’Open University of Mauritius

Kate Foo Kune (Badminton) Rs 165, 235 : Frais universitaire à l’Université de Masaryk en République Tchèque

Axel Jeremy Esmyot (Boxe) Rs 36, 700 : Remboursement des frais scolaires du College Technique Saint Gabriel

Wilhem Emile (Haltérophilie) Rs 93 000 : Frais de scolarité pour l’Institut Charles Telfair

Nandeshwaree Lilowtee (Tennis de table) Rs 200, 000 : Frais de scolarité et d’entraînement en France

Melvin Appiah (Badminton) Rs 250, 000 : Frais de scolarité à l’Université de Supinfo International

Shalinee Valaydon (Haltérophilie) Rs 22, 300 : Frais de scolarité à l’Université de Technology

Kimberley Jean Pierre (Judo) Rs 7, 550 : Frais d’admission à la Mauritius Institute of Education

Sarah Sylva (Judo) Rs 7, 550 : Frais d’admission à la Mauritius Institute of Education

Alexandre Bongout (Badminton) Rs 250, 000 : Frais de scolarité et d’entraînement à l’Université de Sunway en Malaysie

Emmanuel Mounawah (Judo) Rs 5, 930 : Frais de scolarité et d’examen à la Mauritius Institute of Training and Development

Grégory Lagane (Cyclisme) Rs 250, 000 : Frais de scolarité à la MCCI

Alexandre Mayer (Cyclisme) Rs 220, 500 : Frais de scolarité au Middlesex University

Christopher Lagane (Cyclisme) Rs 220, 500 : Frais de scolarité au Middlesex University

Liliane Potiron (Athlétisme) Rs 3, 810 par mois sur une année : Living expenses in Mauritius

Cedric Coret (Haltérophilie) Rs 4, 070 : Frais d’administration à l’Université de technologie

Marie Chandrine Perrine (Jujitsu) Rs 250, 000 : Frais de scolarité et d’entraînement à l’université d’Orleans en France

Étude secondaire

Tracy Durhone (Judo) Rs 57, 900 : Frais de scolarité à Full Day School Ltd