- Publicité -

Universités publiques : Étoffer les affectations dans l’enseignement supérieur

Le rapport du Pay Research Bureau (PRB) sur les quatre universités publiques, à savoir l’University of Mauritius, l’University of Technology Mauritius, l’Open University of Mauritius et l’Université des Mascareignes, préconise une panoplie de recommandations pour que ces institutions puissent disposer d’une marge de manœuvre plus confortable dans leurs rôles. Ainsi, de nouveaux postes y seront créés. Afin que le secteur de l’enseignement supérieur puisse davantage monter en grade, le document se veut aussi critique sur certains aspects.

- Publicité -

Université de Maurice

L’Université de Maurice se taille la part du lion dans le rapport du PRB. 29 recommandations ont été faites, et la première concerne la création du poste de Research Chair sur une base contractuelle. Pour ce poste, les candidats devront détenir un doctorat et avoir le titre de professeur dans une université reconnue ayant une performance prouvée.
Ce nouveau poste, comme l’indique le rapport, sera déterminant dans la promotion de la recherche à l’UoM et correspond aux priorités de recherche du pays. Dans le sillage, les postes d’Assistant Research Fellow et de Research Fellow sont abolis. Le directeur de la Doctoral School de l’UoM obtiendra une allocation mensuelle de Rs 2 600.
De plus, le rapport recommande que l’on alloue aux universitaires et chercheurs un Financial Bonus suite à la publication de leurs recherches dans de « high impact factor journal or in a non-impact factor journal listed in international accredited journals ».
Dans un souci de mieux faire connaître l’institution, le rapport préconise la création d’un nouveau poste : le Marketing and Development Officer. Des employés ayant le titre de Computer Systems Engineer seront désormais connus comme des ICT Security Engineers. Le rapport recommande aussi la création du poste de Principal Educational Technologist, et que le poste d’Educational Technologist soit désormais connu comme Educational Technologist/ Senior Educational Technologist. Afin de mieux étoffer ses ressources humaines, le poste de Printing Operator verra le jour.
Par ailleurs, dans sa dernière recommandation, le rapport demande aux employés à plein temps de ne pas s’adonner à la politique active pour que les opérations de l’UoM se déroulent normalement.

Open University of Mauritius

L’Open University of Mauritius se voit aussi sous les feux des projecteurs. La première recommandation est d’instituer les fonctions de Deputy Director General. Pour ce poste, le candidat devra être détenteur d’un doctorat, et posséder, au moins 15 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation tertiaire et, dans le domaine de la recherche. La venue de la qualité de « professeur » est recommandée tout comme le poste de Marketing and Public Relations Manager.
Il semblerait que l’institution manquait en ressources humaines, car le rapport recommande aussi la création du poste de Human Resource Officer/Senior Human Resource Officer, Assistant Systems Analyst/Programmer, Safety and Health Officer/Senior Safety and Health Officer, Maintenance Officer, Printing Operator, Graphics Artist/Senior Graphics Artist.
Par ailleurs, il est aussi recommandé aux employés de ne pas s’inscrire dans la politique active comme c’est le cas pour les autres institutions tertiaires publiques

Université de Technologie

Quant à l’Université de Technologie, plusieurs recommandations ont été émises. D’abord, la mise en place des postes de Head of Quality Assurance et de Human Resource Officer/Senior Human Resource Officer. D’autres affectations qui demandent à opérer sur une base rotative seront aussi inaugurées tels le Computer Support Officer et le Library Attendant. De plus, une allocation sera payée à ceux qui préparent le thé dans cette institution.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour