- Publicité -

VTT – Fundsmith Colin Mayer Tour : Un Mayer peut en cacher un autre

Il n’était pas forcément attendu au tournant et pourtant, c’est bien Gregory Mayer qui a remporté la 6e édition du Fundsmith Colin Mayer Tour samedi dernier à Case Noyale. Le vainqueur succède à son cousin Alexandre au palmarès. Après avoir endossé le maillot jaune (1er au général) au terme de la première étape, c’est avec beaucoup de maîtrise et de gestion que Gregory Mayer a conservé son bien, damant le pion au grand favori Yannick Lincoln, victorieux de trois éditions successives (2017, 2018 et 2019), qui se contente une nouvelle fois de la deuxième place.

- Publicité -

À la fin de la troisième et dernière étape, Gregory Mayer n’a pas caché sa joie. « Aujourd’hui (samedi), mon principal objectif était de conserver le maillot en évitant de perdre du temps et ne pas avoir de panne. J’ai géré cette dernière étape mais je ne voulais surtout pas subir la course et c’est pour cette raison que j’ai accéléré dans la première bosse. J’ai distancé Yannick (Lincoln) de quelques secondes, puis, il est revenu, et nous avons fait la course pratiquement à quatre. À un moment, Niels Hartmann et Aurélien de Comarmond ont attaqué, mais étant donné qu’ils étaient un peu plus loin derrière au classement général, j’ai tout simplement contrôlé », indique le gagnant.

Avant d’ajouter que « nous nous sommes surveillés, Yannick et moi. Mon but était de rester dans sa roue et de ne pas commettre d’erreurs. Au final, nous terminons avec le même chrono. Je suis très satisfait de mes performances à l’issue de ces trois jours de compétition. Très content d’avoir gagné étant donné que je ne m’attendais pas, au départ de l’étape inaugurale, à être dans les meilleures conditions pour chercher ce sacre. J’ai profité des soucis des uns et des autres, en étant toujours au contact et ne me laissant pas distancé par mes adversaires. C’est un rêve qui devient réalité. » Gregory Mayer a dédié ce titre à sa femme.

À noter que la dernière étape (circuit de trois tours de 10 km chacun) a été remportée par Aurélien de Comarmond, qui est venu coiffer Niels Hartmann sur la ligne. Bien que victime d’une vilaine chute, le vététiste a su trouver les ressources nécessaires pour revenir petit à petit sur Hartmann en produisant une meilleure pointe de vitesse finale. Les deux coureurs ont été crédités d’un temps de 1h02’11. Lincoln allait compléter le podium à 27 secondes devant le maillot jaune. « Je suis plus que satisfait de mon Colin Mayer Tour. Je termine 3e au général avec une belle victoire d’étape pour l’épreuve de clôture, et ce, malgré ma chute. Je suis très content, d’autant que vendredi, une panne m’a fait perdre mes chances. Le Colin Mayer Tour était un de mes objectifs. Je tiens d’ailleurs à féliciter Gregory, Yannick et Niels. Il y a eu une belle empoignade. Tant mieux pour le spectacle », souligne Aurélien de Comarmond.

À noter que Raphaëlle Lamusse s’est imposée en élites dames au général, et ce, malgré des soucis mécaniques qui lui ont fait perdre beaucoup de temps lors de la l’étape 3. Elle avait toutefois pris une bonne avance sur ses poursuivantes lors des deux premières étapes. Les champions des autres catégories sont Thomas Desvaux, Olivier Rouillard, Hubert Harel, Géraldine Harel, Tanya Maurer et Julien Desvaux.

Michel Mayer, directeur de course et président de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC), estime que « la 6e édition du Fundsmith Colin Mayer Tour a été un succès. Nous étions un peu inquiets par rapport aux protocoles sanitaires, mais au final, tout s’est bien passé. Nous avons eu un parcours assez innovant que tous les coureurs ont apprécié. Nous avons eu un débrief mardi pour la prochaine édition prévue l’année prochaine. Le Colin Mayer Tour est le rendez-vous annuel de tout vététiste qui se respecte. Ça sert à nouer des liens, dans une ambiance conviviale et familiale. Nous espérons bénéficier de vététistes étrangers pour 2022. » Michel Mayer a aussi mis l’accent sur les trois organisations non-gouvernementales à avoir bénéficié des retombées de l’événement. « Valeur du jour, le Colin Mayer Tour est peut-être l’événement sportif qui génère le plus de revenus pour les ONG et autres contributions aux défavorisés. Ça reste une grosse source de satisfaction. Je tiens à saluer les bénévoles sur le Tour, soit plus de 200 personnes, au four et au moulin pour le bon déroulement des opérations. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour